Les multiples facettes de Cécilia Pascal

Avec « Irréelle », son premier single, Cécilia Pascal nous prouve au contraire que son talent est bien réel.

cecilia pascal irreelle lacn

Révélation à 16 ans


Elle n’était pas passée inaperçue lors de The Voice 2. Agée de 16 ans à l’époque, elle avait irradié l’émission par son talent et par son énergie irrévérencieuse de Suicide Girl pure et rock.

Sa voix rauque, parfois teintée de soul, l’avait propulsée dans la team Bertignac, jusqu'en quart de finale, et nous avait fait découvrir une maturité exceptionnelle chez une fille aussi jeune.

Mais c’est sur un terrain où on ne l’attendait pas qu’elle fait un retour tonitruant, en proposant « Irréelle », un premier titre aux accent pop à 180 degrés de ce qu’elle nous avait habitué sur scène.


cecilia pascal irreelle lacn

Les multiples vies de Cécilia

À la fois modèle tatouage dans la veine des Suicide Girl, chanteuse à succès, influenceuse sur les réseaux sociaux, notamment à travers les vidéos de sa chaîne Youtube, Cécilia Pascal est à l’image de son époque.

Tumultueuse, flamboyante, touche-à-tout, revendicatrice, et à la fois forte et sensible, badass et romantique, ce qui fait son paradoxe.


cecilia pascal irreelle lacn

Paradoxal, pourrait d’ailleurs caractériser cette fille à la féminité parfois animale, bien dans son style et dans son temps. Elle mène sa barque comme elle l’entend, avec intelligence et sens des réalités, en faisant fi des réflexions inutiles que l’on rencontre quand on s’expose au monde et que le succès vient. 

Un 1er single qui sonne juste

Avec ce premier titre, Cécilia court à plein tube vers ce qui fait son destin, sa force, et c’est à travers un contrepied digne d’un champion du dribble qu’elle nous présente un tube hors norme. « Irréelle », c’est peut-être finalement ce qu’elle est.

Voilà en effet un titre à la mélodie entêtante, fine et juste, et surtout soul à souhait, qui se vit comme une révélation d’elle-même, nous livrant carte sur table, sans fard, une part de sa personnalité.


cecilia pascal irreelle lacn

Je suis cette fille animale. Un peu fêlée mais fatale. Enfin je crois. Je suis celle qui joue avec le feu. Je me plais dans les jeux dangereux. Je suis celle qui fuit ses jours heureux. J’veux ma double vie, mes doutes, mes enjeux.




Artiste aux multiples facettes, Cécilia nous montre à travers ce premier single, qu’elle ne s’est imposé aucune barrière musicale dans son approche artistique, et qu’elle ne se limite à aucun style. 

On a hâte par conséquent de retrouver d’autres morceaux, et l’on sait déjà qu’elle n’ira pas par quatre chemins. 


On peut compter en effet son son talent et son sens de la prise de risque, pour s’exposer à nouveau, à l’instar de ce qu’elle fait en vidéo, sans fard et toujours en vérité.

En attendant, c’est sur sa chaîne Youtube, sur Instagram et sa page Facebook que l’on peut la retrouver.

Aucun commentaire