Po’boy hante l’univers afro punk avec ZoolectrO

L’afro punk a ceci de bon qu’il y a ce petit côté vaudou qui vous emporte rapidement. Po’boy ne déroge pas à la règle avec son tout nouvel album ZoolectrO prévu le 18 mai prochain. Rencontre. 

lacn po'boy zoolectro

Les beaux jours reviennent avec ZoolectrO

Il y a comme un petit air de vacances qui débarque en ce moment. On peut remercier Po’Boy pour cela. Leur nouvel album ZoolectrO n’est pas étranger à cette atmosphère débridée et hypnotique qui nous fait définitivement quitter l’hiver et plonger en été.

On y retrouve en effet la chaleur du funk, le groove du soul, le beat des rythmes afro, le tout dans une galette qui nous fait profiter d’une touche pop en plus. Voilà qui met en transe. Bonheur assuré.

Le dream team de l'afro punk

Quoi de plus normal en effet lorsque l’on peut s’appuyer sur non seulement des mélodies punchy et sophistiquées, mais surtout sur une équipe d’artistes talentueux.

Po’Boy, c’est certes un condensé d’influences mais c’est surtout la rencontre d’univers culturels variés, et qui ne cessent de s’enrichir. Les 13 morceaux livrés dans ce nouvel opus en sont la preuve. 

Les titres s’entrechoquent, et se rassemblent dans une fusion d’influences multiples, provenant de tous les continents. C’est original et surtout envoutant. 

Question voyage, on peut compter sur son leader, Mathieu Insa, d'origine franco-espagnole, pour nous faire vibrer. Si Po’Boy existe, c’est un peu grâce à lui, à son esprit décalé et multiculturel. 

C’est d’ailleurs le voyage qui est à l’origine du groupe, dont le nom s’inspire de l'emblématique sandwich de New Orleans, qui fait se pâmer toute la Louisiane. 

lacn po'boy zoolectro

Un LP sous le signe des rencontres

Pour la sortie de ZoolectrO, le groupe franco-congolais a su mettre les petits plats dans les grands. D’abord en s’entourant d’artistes de renom, comme avec Seun Kuti, le fils de Fela Kuti, le fondateur du courant Afrobeat. 

Une rencontre lors d’une précédente tournée au Nigéria qui a joué un grand rôle dans la composition des titres de cet album. On retrouve d’ailleurs cette influence dans le premier single «Who Dat People» et dans la reprise du titre de Fela Kuti « Sorrow, tears and Blood ». 

On retiendra aussi : Mehdi Haddab (Speed Caravan), Matthew Seligman (David Bowie), Kheswa Nonhlanhla (Wyclef Jean), Mary May (Guts), The Screaming Orpheans (Sinéad O'Connor), Aaron Johnston (Brazilian Girls), Kaloo Le Noan (Hindi Zahra), Takuya Nakamura (CocoRosie), Swala Emati (Frères Smith), Gaye Sidibé (Beat Assailant).

Techniquement parfait

Au-delà de ces rencontres marquantes, ZoolectrO profite évidemment d’un niveau technique particulièrement élevé. La production n’y est pas étrangère puisque ZoolectrO est réalisé par John Reynolds (qui a collaboré pour Seun Kuti, Sinéad O'Connor, Brian Eno ou encore Robert Plant).

Enregistré à New York, Paris et Londres dans les fameux studios Abbey Road, ZoolectrO peut s’appuyer du des compositions qui ne laissent pas indifférent. 



Po’Boy / ZoolectrO / chez Pias
La sortie aura lieu le 18 mai. 
Save the date : Concert Release Party le 23 Mai au Flow à Paris
En savoir plus sur le site officiel

Aucun commentaire