Le Steve McQueen Style impose sa loi

La Galerie Joseph propose cet été jusqu'au 30 août de retracer la carrière d'une des légendes d'Hollywood. Mais sous l'angle du Style. C'est le Steve McQueen Style.





Pour les plus jeunes, le nom de Steve McQueen n'évoque peut-être rien. Mais pour beaucoup, il reste une icône générationnelle. 


Un acteur dont l'empreinte a marqué l'histoire du cinéma mondial. Mais aussi, un Fashion Guru, un maître du Style, au point de devenir le "King of Cool".

L'exposition "Steve McQueen Style" est là pour nous le rappeler


La Galerie Joseph nous invite à découvrir les différentes facettes du comédien, à travers une exposition de photographies et une collection d'objets emblématiques de ses films. 


Elle se découvre en quatre grandes thématiques. La star de cinéma, l'icône de la mode, le fan de mécanique et le style cool dans sa vie privée.


4 thèmes recoupent l'ensemble de sa personnalité 


Une personnalité forte du fait d'une enfance largement agitée. Car le petit Steve, né le 24 mars 1930, ne connaît pas son père, pilote de voltige aérienne qui a la bonne idée de se crasher, puis est abandonné par sa mère.

Livré à lui-même en famille d'accueil, il va se construire cette force de caractère, une personnalité tumultueuse et torturée en confrontation avec la société. De là naîtra cette image de rebelle taciturne qui va devenir un atout pour réussir au cinéma.



Ses rôles clés en témoignent. De Josh Randall, le chasseur de prime dans la série à succès AU NOM DE LA LOI à Frank Bullitt, en passant par le capitaine Virgil Hilts dans LA GRANDE EVASION, ses apparitions ont créé sa légende.

Une légende soigneusement entretenue


L'exposition nous le rappelle. Au-delà de l'acteur, il y a un passionné de motos, de voitures et un homme à forte personnalité. 




Ses apparitions à l'écran ont montré de lui cette attitude et ce look cool. Mais c'est également le cas dans l'intimité, en témoignent les photos de sa vie privée.

Les publicitaires se sont emparés très rapidement de ce potentiel d'image. Montres, prêt-à-porter, lunettes.


Et même après sa disparition, le 7 novembre 1980, il reste encore aujourd'hui une figure de proue de la mode actuelle.




Copyright (@didiersuperoupas) le





Voilà donc une exposition intéressante, à ne pas manquer. On aurait cependant apprécié un peu plus d'interactivité, notamment d'avantage d'extraits de film pour alimenter encore davantage la personnalité du comédien. Un seul écran, restant en effet assez chiche.


Galerie JOSEPH Turenne | 116 Rue de Turenne PARIS 3ème
Du 7 juillet au 30 Août 2017 de 11h à 20h
Entrée 8€

Aucun commentaire