LACN n°12 novembre-décembre 2003 : Clap sur la course aux Oscars

Le coup d’envoi est donné ! comme chaque année à pareille époque, le petit monde d’Hollywood fourmille de rumeurs et la tension commence à se faire sentir… On approche en effet de la date fatidique du 27 janvier. 




Les nominations


C’est en effet ce jour là que seront annoncées les nominations pour la 76ème cérémonie des Oscars, l’événement universel du cinéma qui se déroulera le 29 février prochain au Kodak Theatre. 

En attendant ce pur moment de bonheur, les paris vont bon train et la course aux sélections est déjà lancée. 

Et pour une fois les pronostics restent très ouverts.

Déjà les pronostics

Du côté des films étrangers les prétendants ont eu jusqu'au 15 octobre pour soumettre leurs œuvres. 

Pas moins de 55 films sont en course pour les nominations, le record de l’an dernier (54 films proposés) est battu. 

Le cahier des charges est relativement simple puisque les long métrages des pays candidats doivent avoir été exploités en salle entre le 1er novembre 2002 et le 30 septembre 2003. 

Au final, l’Académie des Oscars ne retiendra le 27 janvier que 5 films en compétition.

Les français en lice

Côté français, la Commission de sélection pour les Oscars 2004 s’est réuni le 10 septembre dernier et a choisi le dernier film de Jean Paul Rappeneau, ‘’Bon voyage’’, sorti le 16 avril dernier sur les écrans français.

‘’Bon voyage’’ est le 3éme film du réalisateur représenté aux Oscars, après ‘’l’homme de Rio’’ en 1964 (cité à l’Oscars du meilleur scénario original) et ‘’Cyrano de Bergerac’’ en lice en 1990 dans la catégorie meilleur film étranger.

Il succède ainsi à ‘’8 femmes’’ et à ‘’Amélie Poulain’’ pour représenter les chances françaises.

La Commission parie notamment sur la distribution avec la présence d’Isabelle Adjani, Gérard Depardieu, Virginie Ledoyen et Peter Coyote.

Sans doute l’ultime occasion de refaire parler de ce film qui n’avait pas fait le plein de spectateurs avec seulement 796 720 entrées en 10 semaines malgré un budget conséquent de 28 millions d’Euros.

De grosses cartouches

Face à ce grand succès du box office français, la concurrence présentera ses plus grosses cartouches, c’est dire si les chances de briller semblent plutôt réduites.

On retrouvera en particulier deux grand succès de l’année avec tout d’abord ‘’les invasions barbares’’, le dernier long de Denys Arcand humilié à Cannes et en lice pour représenter le Canada et sorti en France le 24 septembre dernier.

Avec ses deux récompenses au dernier festival de Cannes (prix du meilleur scénario et prix d’interprétation féminine pour Marie José Crozes), il semble en effet bien placé pour séduire l’Académie.

Il aura cependant face à lui un autre grand succès, l’excellent ‘’Good bye Lenin !’’ de Wolfgang Becker qui a fait beaucoup parler de lui depuis sa sortie le 10 septembre dernier, et qui représentera les chances allemandes. 

Autre curiosité dans la course, ‘’Intervention divine’’, le film palestinien d’Elia Suleiman sorti en France en octobre 2002 et prix du jury au festival de Cannes 2002.

On s'anime

Dans la catégorie des films d’animation, 11 films sont en lice pour les nominations finales de janvier.

Parmi eux, le grand favori reste ‘’Finding Nemo’’, le blockbuster de Disney-Pixar dont la sortie en France est prévue le 26 novembre.

Disney place aussi dans la compétition 3 autres films (Frère des Ours, Le livre de la jungle 2 et les aventures de Porcinet) et l’on retrouve aussi ‘’les Looney Tunes passent à l’action’’ ainsi que les ‘’Razmokets rencontrent les Delajungle’’.

Côté étranger, à noter la présence du film d’animation français de l’été ‘’les triplettes de Belleville’’ sorti aux Etats Unis dans seulement 2 villes ; à New York et Los Angeles. 

Seulement trois films d’animation seront retenus en janvier pour la cérémonie des Oscars et pour succéder à ‘’Shrek’’ et ‘’le voyage de Chihiro’’.

Encore lui ?

En ce qui concerne la soirée de remises des trophées, le maître de cérémonie a déjà été désigné.

Billy Crystal a accepté en effet d’assurer pour la 8ème fois de sa carrière la présentation de la cérémonie.

Il rempile donc après avoir présenté successivement les éditions de 1990 à 1993 puis celles de 97, 98 et 2000.

Il succède ainsi à Steve Martin (2003 et 2001) et à Whoopi Goldberg (2002). 

Voilà en tout cas qui doit ravir les producteurs de ABC puisque le 24 mars dernier les audiences avaient chuté de 21% avec seulement 33 millions de téléspectateurs contre 42 en 2002, soit le plus faible niveau d’audience depuis les années 50. 

C’est sans doute la raison pour laquelle l’Académie a fait le pari de l’originalité et de la modernité avec une affiche résolument décalée cette année. Smile !

Aucun commentaire