Raising Dion ou comment Netflix élève un super héros

Pas simple pour Netflix de rester au top. Son catalogue de super héros Marvel étant sur le point de revenir sous le pavillon Disney+, il va falloir en trouver ailleurs. La plateforme de streaming les recrute donc désormais de plus en plus jeunes avec "Raising Dion", sa nouveauté d'octobre.

Raising Dion est la bonne surprise du catalogue Netflix de cette rentrée


Le banc des super héros remplaçants

Exit bientôt Marvel et DC Comics, Netflix cherche à rester quand même dans la course et a lancé cette année des séries "Originals" avec l'espoir de conserver les fans du genre. 


Raising Dion est la bonne surprise du catalogue Netflix de cette rentrée

Même si ce n'est pas évident de s'investir dans ce créneau, Netflix semble en bonne voie pour remplir son objectif avec ses deux dernières trouvailles : "Umbrella Academy" en cours d'année et "Raising Dion" depuis ce mois-ci.

C'est dur-dur d'être un bébé superhéros

Avec la série "Raising Dion" on découvre que la vie d'un super héros en devenir, tout comme celle de son entourage, n'est absolument pas simple.

On suit en effet le petit Dion, sept ans, un jeune garçon qui a hérité des pouvoirs de son père décédé. 

Il les découvre mais sans pour autant savoir de quoi il s'agit et surtout sans pour autant savoir les contrôler, ce qui créé des situations parfois flippantes.

Il est interprété par l'excellent Ja'Siah Young, une vraie découverte, qui donne toute la substance à son personnage. 

Une famille en Or

C'est sous l'angle familial et éducatif que l'histoire va d'abord évoluer. Un angle que l'on a déjà pu voir à l'écran avec d'autres séries, comme les Indestructibles par exemple.

Mais ici, contrairement aux séries du genre, la fragilité du cercle familial est nettement mieux mise en avant. 

L'intrigue pourrait s'avérer simpliste. Dans cette famille touchée par le drame, Nicole, la mère de Dion, jouée par l'excellente Alisha Wainwright (vue dans "Shadowhunters"), va tout faire pour tenter de protéger son gamin.

Raising Dion est la bonne surprise du catalogue Netflix de cette rentrée


Cependant, en plus de la découverte des pouvoirs de son fils, les situations auxquelles elle est confrontée en filigrane sont en réalité beaucoup plus compliquées qu'il n'y paraît et loin d'être de tout repos (chômage, assurance santé, solitude). 

D'autant plus que d'autres ingrédients viennent s'y ajouter au fil des épisodes (racisme, harcèlement, handicap et acceptation de soi), notamment avec l'impressionnante Esperanza jouée par Sammy Haney.



Une série forte et intelligente


Tous ces ingrédients sont suffisamment bien dosés pour empêcher de tomber dans le pathos, mais permettent d'apporter de la substance à l'intrigue générale et surtout de la profondeur aux personnages. C'est très bien joué.



Les épisodes se laissent visionner avec joie, on notera quelques légers creux au milieu de l'intrigue, mais les scénaristes parviennent toujours à nous les faire oublier pour semer de nouveaux éléments au coeur de l'intrigue.


L'intérêt de la série réside certes dans l'apprentissage et la découverte des pouvoirs, mais sait évoluer au fil de la trame dramatique. 

Raising Dion est la bonne surprise du catalogue Netflix de cette rentrée


Evidemment il faut toujours un "super villain" face à un super héros et on en a un, plutôt malfaisant dans le genre, ce qui rend la série intéressante (sans parler de la scène finale qui ouvre sur une saison 2 inéluctable). 

Sans parler de l'interprétation désopilante de Jason Ritter qu'il arrive à faire évoluer au fil des épisodes, là aussi vers un final monumental.




Avec "Raising Dion", on sait désormais que le bébé super héros de Netflix deviendra grand.


Pour en savoir plus :

Raising Dion est la bonne surprise du catalogue Netflix de cette rentrée

Aucun commentaire

Tu as le droit de mettre un commentaire !