Le clash Sony VS Disney-Marvel retire Spider-Man du MCU

C'est le clash entre Sony et Disney-Marvel. En cause les revenus autour de l'exploitation de Spider-Man, jugés pas assez élevés pour Disney. De quoi retirer Spiderman du MCU, le Marvel Cinematic Universe.

Le clash Sony VS Marvel retire Spider-Man du MCU


Disney-Marvel quitte le deal avec Sony 


L'annonce est tombée très récemment. 

Disney, propriétaire de Marvel depuis 2009, était depuis quelques temps mécontent de ne recueillir que 5% des recettes au gré de l'accord passé avec Sony Pictures, propriétaires des droits de l'homme araignée. 

Et à l'issu de la sortie du dernier opus, "Spider-Man : Far From Home", il l'avait fait savoir, et demandé à passer à 50% des recettes.

Refus de Sony.

Résultat, les studios Marvel ont décidé de ne plus participer aux futurs films "Spider-Man", ce qui retire le héros en collant des futures productions du MCU, le Cinematic Universe qui rassemble la galaxie des super héros.

Il faut dire que les résultat du dernier opus "Spider-Man : Far From Home" ont été spectaculaires. 377 474 576 $ de recettes depuis sa sortie aux US, et un score de très bonne facture au box office français, qui le crédite au titre de Sony Picture à 3 033 921 entrées.

Quelles implications pour le MCU ?

Le retrait de Spider-Man du MCU a des conséquences désastreuses pour l'exploitation de la licence. Fini de voir le super héros aux côtés des autres membres du groupe. Donc des dramaturgies Spider-Man / Venom / Morbius seront à l'avenir gelées.

Pour rappel, Sony Pictures, détient les droits d'exploitation au cinéma de Spider-Man et a prêté le personnage à Marvel Studios en 2015.

Au bord de la faillite à la fin des années 90, Marvel avait du se renflouer en vendant les droits d'exploitation au cinéma de ses héros.

Les "X-Men" et des "Quatre Fantastiques" étaient passé à la Fox.

Quant à Spider-Man il était parti chez Sony Pictures, qui avait relancé le héros en collant grâce à la trilogie de Sam Rami avec Tobey Maguire et les deux "The Amazing Spider-Man" avec Andrew Garfield

Résultat, Marvel avait été au centre des sagas les plus juteuses de l'univers MCU, relancées encore plus loin grâce à son rachat par Disney.

Et lorsque Disney a racheté la Fox, on peut dire que la boucle était bouclée dans une sorte d'alignement des planètes SF.


Le clash Sony VS Marvel retire Spider-Man du MCU


Quel avenir pour Spider-Man ?

Spider-Man aura encore droit à deux films de Sony Pictures, c'est-à-dire dans l'univers de Venom, vu au cinéma en octobre 2018 avec Tom Hardy

Car, en effet, même si Marvel-Disney se retire de la production, les deux prochains Spider-Man devraient tout de même se faire, puisque en pré-prod. 

Et ce sera avec Tom Holland, l'acteur interprétant Spider-Man depuis "Captain America : Civil War" en 2016, et sans doute aussi avec le réalisateur, John Watts

En revanche, ce sera sans le producteur historique, Kevin Feige, qui est également le président de Marvel

Et surtout, ce sera sans doute sans les personnages dont les droits sont exploités par Disney, comme celui de Nick Fury (Samuel L. Jackson), prévu initialement dans la suite. 

Disney-Marvel évince Sony Pictures au box office

Quoiqu'il en soit, ce retrait ne restera pas sans conséquences au box office. Car Disney est en position de force. 

Aujourd'hui, Disney-Marvel détient les droits d'à peu près la plupart des super-héros issus des comics de Stan Lee.

Cela comprend les héros historiques maison (les Avengers, Black Panther…), mais aussi ceux issus du rachat de la 21st Century Fox par Disney. On compte notamment les X-Men

Disney a donc devant lui un potentiel phénoménal et un agenda relativement chargé en perspective avec des sorties comme La Veuve noire, Thor, Docteur Strange, Shang-Chi (super héros chinois), ou Blade.

Côté Disney, le problème se pose surtout en termes narratif. Spider-Man était apparu dans les récents Avengers, et Tony Stark / Iron Man l'avait même désigné comme son successeur à leur tête. Les scénaristes vont devoir plancher.

Côté Sony Pictures, face à une telle armada, le groupe se retrouve légèrement démuni pour imprimer sa marque sur le box office mondial...

Un seul super-héros, même en collant, ne peut faire le poids en termes de recettes.

Aucun commentaire

Tu as le droit de mettre un commentaire !