Jean-Baptiste Guegan, celui qui doublait Johnny

On dit de Jean-Baptiste Guegan qu'il est la voix de Johnny. Mais avec son nouvel album PUISQUE C'EST ÉCRIT, prévu le 30 août, il démontre qu'il est bien plus que cela.

Puisque c'est écrit est le premier album de Jean-Baptiste Guegan. puissant et émouvant.

Aujourd'hui, la voix de Johnny c'est lui. Depuis décembre 2017. Non pas qu'il doublait Johnny dans ses concerts ou au cinéma avant cela. Non.

Tout simplement parce que le deuil a laissé place au vide et à un manque extraordinaire chez les fans et dans les médias. Alors il l'a comblé, tout simplement.

On a fait de lui la voix de Johnny. Sosie vocal. Même timbre, même tessiture vocale, même étendue. Chapeau.

S'il a choisi de faire de sa voix celle de Johnny, c'est arrivé comme un hasard ou comme un don, ou un fardeau, peut-être, à porter sauf que lui, il l'a sublimé. 

Lui, c'est Jean-Baptiste Guegan.


La voix de son maître

Avec un don pareil, raison de plus aujourd'hui de suivre la voie de Johnny, celle du maître.

Mais à quoi bon suivre une voie, ou une voix, si l'on ne trace pas sa propre route.

Il pourrait se limiter à tailler la route en Harley, dans les roues de celles du taulier, sur les highway américaines, mais je trouve qu'il mérite mieux et plus. 

Plus, car il ne s'agit pas seulement d'avoir la même tessiture de voix qu'un des plus grands showman de ces dernières années en France.


A quoi bon faire un copier coller

Au contraire, plutôt prendre la route et l'inventer à sa manière, sans trahir.

Et c'est ce qu'il parvient à faire, tout en pudeur et en humilité. C'est bien rare aujourd'hui.

Peut-être parce que la passion est justement là pour éviter toute trahison, et qu'elle s'appuie sur le respect.

Et ce respect est bel et bien le ciment idéal de l'avenir.


L'avenir c'est quoi ? 

Est-ce uniquement bouger de salle en salle, en reprenant le même répertoire que le chanteur disparu ?

Ou poursuivre le chemin, celui qui s'est stoppé en décembre 2017. Le poursuivre pour aller de l'avant, le renouveler tout en s'en inspirant, sans renier le passé.

Le choix de Jean-Baptiste Guegan ne doit pas être simple. Entre un copier-coller ou une réinvention comme une transmission.

Puisque c'est écrit est le premier album de Jean-Baptiste Guegan. puissant et émouvant.

Son choix s'est d'abord appuyé sur les hommages. Sur une demande du public, des fans, et du business. Celle de faire revivre le chanteur disparu. De partir de salle en salle. 

Celle d'un spectacle musical en guise d'hommage.


Aller plus haut

Mais pourquoi se limiter ? Aujourd'hui il va plus loin. L'heure est venue de sauter du nid.

Avec un premier album, prévu le 30 août

De nouveaux textes, de nouvelles mélodies, de nouveaux arrangements. Tout est nouveau.

Mais la voix reste là, intacte. 

On commence avec "Retourner Là-Bas" en guise de premier extrait.

C'est une nouvelle chanson. Inédite. Pas de Johnny cette fois, mais bien de lui.

Un texte écrit par un disciple, ancien collaborateur du taulier, Michel Mallaury, parolier de ses plus grandes heures.

Cette chanson c'est d'abord un texte nouveau, inédit qui nous emmène comme presque au bon vieux temps. Un texte puissant, touchant. 



Et voici la mélodie. Du vrai blues, un rock parfait. Normal, puisque l'on s'appuie sur la légende.


Alors, avec tous ces ingrédients, l'émotion ne peut être que présente.

Puisque c'est écrit est le premier album de Jean-Baptiste Guegan. puissant et émouvant.

Difficile d'oublier Johnny lorsque l'on entend Jean-Baptiste. C'est peut-être le problème, d'ailleurs.

Évidemment, si tu fermes les yeux tu vas dire Johnny a enregistré des inédits et la maison de disque nous les ressort. Comme pour les Beatles avec Lennon. Sympa.

Mais non. Ce n'est pas Johnny, c'est différent, c'est Jean-Baptiste.

C'est lui, tout seul, sans fard, avec sa propre sensibilité, avec sa patte, avec son propre talent. Bien loin de l'imitation.


Traîne-t-il cela comme un fardeau ? 

Oui et non. On aime coller des images chez nous, c'est presqu'une tradition française de ranger les gens dans des cases. Surtout lorsque l'on est un peu perdu, cela donne une sorte de repère. Et cela rassure.

Alors les médias vous diront qu'il sera toujours la voix de Johnny.

Ok, peut-être, mais avant tout c'est la voix de Jean-Baptiste. Et qu'on le veuille ou non, il me fait oublier Johnny. Tout simplement.

Alors maintenant c'est à lui de tailler la route, et de dépasser le maître. Ils sont sur la même voie, sur la même longueur d'onde, sauf que Johnny lui, il s'est arrêté.

Et que Jean-Baptiste continue.

Il fait partie de ces plus grandes voix françaises du blues, du rock, il fait partie des Eddie, Johnny, Dick, Bashung, il est entré de plain pied dans la tradition musicale française. Il entre maintenant dans la légende. 

Avec son style, son humilité, sa présence et sa sensibilité.

Alors bonne route à toi, Jean-Baptiste Guegan.




Jean-Baptiste Guegan
Retourner là-bas
1er extrait de l’album « Puisque c’est écrit » à paraître le 30 août 2019
Pour en savoir plus :

Aucun commentaire

Tu as le droit de mettre un commentaire !