The waterboys et l'élixir de jouvence

Le plaisir est toujours présent, aujourd'hui comme au premier jour. C'est l'effet du tout dernier album de The Waterboys intitulé WHERE THE ACTION IS. Tout simplement magique.

le dernier album de mike scott semble faire rajeunir les waterboys.

J'adore cet adage, et je ne cesse d'ailleurs de l'utiliser pour un peu tout et n'importe quoi :

C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes.

Et accessoirement on pourrait rajouter "avec des carottes nouvelles"...

En l'occurrence, ici, les vieux pots, ce seraient The Waterboys.

Ou plutôt Mike Scott. Son leader.

Quant aux carottes nouvelles, je vous laisse deviner.

Bref...

Avec ou sans carottes, l'effet des Waterboys est tout simplement proche de la magie.

Oui, franchement il y a de la magie dans ce groupe, une magie intemporelle et toujours aussi prenante. The Waterboys, c'est un peu le groupe qui a marqué les années 80, emmené par son emblématique leader, Mike Scott.

1983. La radio passe un tout nouveau morceau d'un tout nouveau groupe inconnu en France.

The Waterboys sortent "A Girl Called Johnny", un bijou pur pop typiquement brandé "eighties", loin des poussées new wave de l'époque, et se préparent à être propulsés depuis Edimbourg jusque sur la scène internationale.

Ils ne la quitteront plus jamais, signe que leur univers fonctionne toujours à plein et que, surtout, leur talent leur a permis de s'adapter pour traverser les époques. On est loin des dinosaures qui disparaissent. Ici, c'est un signe des plus grands. C'est aussi le signe de la patte créative de Mike Scott, auteur et compositeur.

Aujourd'hui, c'est de leur nouvel album dont on va parler. Il fait l'effet d'une vraie cure de jouvence pour le groupe.

le dernier album de mike scott semble faire rajeunir les waterboys.

La voix a un peu changé, s'est étoffée, en plus loud, le look, évidemment n'est plus fashion de la génération des années 80. Heureusement cela dit. C'est au contraire plus western plus dans l'énergie rock. Et surtout, c'est encore plus dans l'action. Et c'est un bel hommage à la musique, une démonstration que l'âge ne compte pas lorsque l'on joue.

La jeunesse, justement, on la retrouve non seulement dans le titre de l'album, mais aussi dans les compositions et là, autant dire qu'on est purement sur le créneau rock.

Cela commence d'emblée sur les chapeaux de roues, avec "Where The Action Is", titre de l'album. Les archéologues de la musique y reconnaîtront le refrain d'un morceau phare de Robert Parker, titre soul : "Let's Go Baby, Where The Action Is". 

Ça remonte à loin, c'est purement sixties, mais avec l'interprétation qu'en fait Mike Scott, ce morceau est à nouveau propulsé dans l'avenir, vers une dimension rock qui fait tout son charme.

Le dernier album de mike scott semble faire rajeunir les waterboys

Après les deux derniers opus, "Modern Blues" en 2015 et "Out Of All This Blues" en 2017, ce nouvel album renoue avec des racines plus rock, avec "London Mick" par exemple, ou "Ladbroke Grove Symphony", mais fait aussi la part belle aux compositions sensibles. 

On en a la preuve avec "Right Side Of Heartbreak (Wrong Side Of Love)", et surtout "In My Time On Earth", qui pourrait bien être la pépite de l'album. 

Et on termine avec "Piper At The Gates Of Dawn", titre épuré et touchant, entre chanson et poème chanté. Là aussi on reste stupéfait.

Voilà qui démontre toute l'étendue de "The Waterboys". Et fait subir une petite cure de jouvence aux plus anciens.




The Waterboys seront le 10 aout à Fête du Bruit à Landerneau. Ne les manquez pas.


Aucun commentaire