Henry réveille l'electro rock avec Noka Paradise

NOKA PARADISE, c'est le premier EP d'Audrey Henry alias HENRY, un nom de scène qui fait dans la simplicité voire le conformisme, mais qui cache en réalité un concentré de puissance, de caractère et de fusion électro rock. 

NOKA PARADISE, c'est le premier EP d'Audrey Henry alias HENRY


C'est sans concession, c'est cash, c'est direct et ça prend aux tripes dès le début, avec "Roads" notamment, le premier morceau qui ouvre l'EP Noka Paradise


HENRY donne d'emblée le ton. Énergique et limite agressif. Mais bon, franchement c'est ce que l'on aime, non ?





Alors, à peine écouté le premier morceau, on s'arrête et on se dit, mais c'est quoi cet ovni ? HENRY ? C'est de la bombe, mais ça vient d'où ? 

Sans réponse on se lance, on relance et on passe à "All Models Are Wrong" et l'on sait que l'on a affaire à du lourd. 

Et on a la réponse.

Qui se cache derrière HENRY

HENRY, c'est Audrey Henry, ça ne vous dit peut-être rien, mais la miss n'est pas née de la dernière pluie. Ça fait plus d'une quinzaine d'années qu'elle est dans la place, sauf qu'elle n'a jamais franchi le pas. À part aujourd'hui. Maintenant. 2019. L'année où elle se lance. 

Alors on se dit, mais pourquoi t'as pas fait ça plus tôt ?


NOKA PARADISE, c'est le premier EP d'Audrey Henry alias HENRY

Facile à dire après. Mais bon, en fait, jusqu'ici c'était surtout pour les autres qu'elle jouait, qu'elle tournait, qu'elle accompagnait son petit monde de la musique. Avec les Naïve New Beaters, qu'elle accompagne au chant et à la basse. Avec Jeanne Added pour qui aussi elle y va du chant, des claviers et des percussions.

Clavier, percussions, chant, tout est déjà là. Juste à mettre en place.

Comme quoi, tout cela vient de loin, cela ne date pas d'aujourd'hui ni d'hier. C'est bien plus profond, bien plus présent en elle.

Si elle lance maintenant son premier EP Noka Paradise c'est qu'elle est prête et qu'elle a pris le temps de s'imprégner de tout ce qui a composé son parcours. 

Des premiers essais de basse à 14 ans, aux expérimentations Rock et Techno avec Nehr (2008) et Alternative Cult (2012).

Autant d'expériences enrichissantes au bout desquelles la voilà prête pour le grand saut.

LE grand saut, justement, commence donc avec "Roads", premier single. Tu prends une claque, s'il te plaît, merci.


NOKA PARADISE, c'est le premier EP d'Audrey Henry alias HENRY



Synthé maîtrisé et envoutant donc dans ce premier extrait, avec derrière des percussions qui deviennent oppressantes, comme un coeur qui bat et nous assène d'une rythmique frénétique, presqu'entêtante. Et puis devant il y a sa voix, cristalline. Ça devient vite envoutant.

Voilà qui donne un premier titre rageur, rock, électro, pour un EP qui va nous emmener loin, très loin même. C'est parti pour l'aventure. 

L'aventure Noka Paradise

On enchaîne donc avec "All Models Are Wrong". Là vous avez droit à une nouvelle claque. 




Ici aussi, le clavier lancinant nous prend par la main et nous emmène vers un crescendo, une explosion rock.

"Underground Kings", qui vient ensuite, donne là aussi dans la puissance, symbolisée par ce beat très fort qui imprime son rythme dans la tête. C'est presque incantatoire. 

L'incantation continue presque avec "Well", qui a quelque chose de scary movie, et qui débouche tout naturellement sur "Cult", sorte de descente vers la fin de l'EP. Là aussi HENRY impose son rythme, et la descente reste sous pression.

Coup de coeur electro rock

Au terme de ce voyage sur Noka Paradise, j'avais vraiment envie de tout réécouter à nouveau.

HENRY, c'est comme un coup de coeur, et c'est aussi la déclaration d'amour pour un genre musical, pour un univers carrément. 

Et dans mon cas, cet univers me berce depuis des années. Si on parle d'électro rock, inutile de dire que ça remonte à loin.

Je frémis, je vibre, et je me retrouve à la fois dans mes folles heures berlinoises, et dans une sorte de retour vers le futur, direction les années 80. Celles de la New Wave où tout était permis.

NOKA PARADISE, c'est le premier EP d'Audrey Henry alias HENRY

Difficile, à l'écoute de NOKA PARADISE, de ne pas avoir l'envie de déambuler la nuit, backstage, décor de cire, nuit noire, où là, tu m'imagines encore suffisamment underground pour tenter d'entrer dans ce club inaccessible, en racontant que t'es inscrit sur la liste de Sony Music.

Gonflé mais tant pis. 

HENRY montre que la scène électro pop française est en pleine effervescence  et ce n'est pas pour me déplaire.


Plus d'infos :
Internet
Facebook
Instagram

Aucun commentaire

Tu as le droit de mettre un commentaire !