Le potentiel de Sully Sully n'est pas un Mirage

Le duo Sully Sully, composé de Bénédicte Wiand et Adrien Perier, sort MIRAGE, le premier single d'un futur EP intitulé Mélancolie Idéale. Ce n'est pas sans rappeler quelques souvenirs. Focus.

Sully Sully avec Mirage a tout des plus grands

Dans la veine des duos phare

J'adore les groupes atypiques, les duos masculin/féminin, et nombreux sont ceux qui ont marqué la scène musicale française, notamment dans les années 80 et 90. En premier lieu, Niagara ou les Rita Mitsouko parmi les plus emblématiques et ceux que j'apprécie le plus.

Et de l'emblématique en puissance, il y en a avec ce groupe : Sully Sully. Quand je l'ai découvert, je me suis dit, tiens, il y a quelque chose. Voyons donc.

En regardant de plus près, en effet, il y a quelque chose que l'on ressent à l'écoute notamment de ce premier EP, intitulé Mirage.

Il y a cette saveur, ingénue, fraîche, colorée, simple et pourtant travaillée qui donne le terreau idéal pour aller au-delà, pour que la greffe prenne. Il y a cette osmose, cette complicité créative, ce duo atypique et l'impulsion qui permet là aussi d'aller au-delà.

Au-delà, c'est franchir les étapes, les embuches classiques liées à un groupe en devenir, et poursuivre le processus de création, et surtout le processus de kiffe.

Sully Sully avec Mirage a tout des plus grands

Le kiffe, on le ressent déjà dans cette vidéo. Mirage n'en est pas un, en tout cas pas par son côté éphémère. Car le duo a tout pour réussir et perdurer.

Deux personnalités aux commandes

Sully Sully, c'est l'association de deux talents d'horizons différents, à l'instar de ce que purent être les prémices de Niagara avec Muriel Moreno et Daniel Chenevez : une rencontre de personnalités atypiques et uniques.

On a là deux auteurs, producteurs et multi-instrumentistes en la personne de Bénédicte Wiand et de Adrien Perier.

Sully Sully avec Mirage a tout des plus grands

Bénédicte vient de la scène rock, compose, et a écrit pour de nombreux artistes français et internationaux. Parmi les artistes qu'elle affectionne, on trouve Gainsbourg, Sonic Youth, Depeche Mode et Etienne Daho, ce n'est pas rien.

Adrien, lui, a formé le groupe Canyon Cosmos avec Antonin Boisadan (Dani Terreur) et il accompagne sur scène Alice et moi à la basse et au clavier. Son univers s'est formé autour des Beach Boys, de David Bowie et de LCD Soundsystem. Du lourd aussi.

Tous deux se rencontrent à Paris en 2016. Dans la foulée, ils fondent le groupe Heat Parade qui frappe par un son électro pop fulgurant, et s'écoute en boucle. 

Des débuts en trombe

Le morceau Reason Why, notamment, me donne l'impression, avec la performance de Bénédicte, de trouver enfin une Sophie Ellis Bextor française. Pas étonnant qu'ils partent sur les routes de France en première partie de Garbage.


Au retour, direction les studios pour enregistrer une trentaine de morceaux originaux en français, cette fois. 

Leur duo progresse, avance. Avec le désir de trouver désormais un angle davantage pop acidulé, ils se rebaptisent Sully Sully et enchainent lives et dates, puis travaille sur la prochaine sortie de leur premier EP, Mélancolie idéale, dont est extrait Mirage.

Autant d'inspirations, d'univers qui me donnent le sentiment d'avoir là un futur grand en puissance. 

Peut-être le chaînon manquant de la scène française, le successeur pop de ce qui a fait vibrer toute une génération, celle des années 80/90. Celui que l'on attendait pour donner une souffle nouveau ?




Découvrez Sully Sully sur Facebook et Instagram


Aucun commentaire