Falaises fait tomber de haut avec They Are Here

On revient aujourd’hui sur la sortie du premier EP de Falaises. Avec They are here, on retrouve un rock indie envoutant qui ne laisse pas indifférent. Sublime.

Le premier EP de Falaises, They are here, offre une indie pop envoutante.

Au bord des Falaises

Je vous le dis tout net. C’est peut-être l’EP français que j’attendais depuis longtemps. Un EP indie rock qui propulse enfin le genre dans une perspective non plus franco française mais bien internationale. 

Ça part fort avec « Boy », une mélancolie à base de synthé puissant et contrastée par un rythme presque dansant. On enchaîne avec « Inherent Vice ». La montée en gamme se poursuit. Le voyage peut commencer. On est parti. J’ai l’impression de traverser le temps. 



Dès la première écoute le décor est planté. J’arrive sur un niveau très élevé, ultra qualitatif et qui m’a directement transporté dans les mélodies et les sonorités que j’affectionne. « Daylight Dreamer » en est l’illustration. Sublime.

Révélation primale

Siouxies & The Banshees me manquait. Sans parler de Joy Division. Peut-être une nostalgie d’un son pur, dur, cinglant, rock, indépendant, mélodique, lancinant, contemplatif comme désespéré. Un son qui propulse, emporte. Qui a de l’âme. Qui me rappelle la vie, la vraie, celle du rock. Il y a un peu de tout cela dans Falaises. Au point que son nouvel EP « They Are Here » m’a fait chavirer avec son rythme entêtant. 


Le premier EP de Falaises, They are here, offre une indie pop envoutante.

Avec Falaises, j’ai retrouvé ce que j’aime. Le son rock et indie, la voix envoutante d’Alice, le rythme des synthés, presque hypnotique, comme celui de la basse, les guitares puissantes digne du début des années 80 comme sur « Twilight Splendor » qui me rappelle un peu Siouxsie & The Banshees, l’album «JU JU » mémorable avec ici le son fort et contemplatif de « Night Shift », tout en ascension.


Le premier EP de Falaises, They are here, offre une indie pop envoutante.

Falaise, c’est donc directement cette inspiration, cet héritage. Une replongée dans le rock pur des années 80. Celui des groupes 80's du UK comme Joy Division ou Cocteau Twins

L’énergie partagée

Falaises, c’est un bon coup de jeune à la scène française. Ou un bon coup de vieux, tant on remonte le temps dans ce qui se fait de mieux. Dans l’intemporel. 

Aux manettes, on trouve quatre jeunes parisiens. Un groupe formé en 2016 lorsqu’Alice Maury (chant) rencontre Guillaume Baptiste (guitare), Baptiste Feuillade (basse) et Pierrick Souyri (batterie). 

La voix d’Alice est sublimée par le rythme, la mélodie et les sonorités enivrantes et percutantes. Cet ensemble fait à mon avis de Falaises l’un des groupes qui manquait à la scène française.


Le premier EP de Falaises, They are here, offre une indie pop envoutante.

Une scène que le groupe porte au plus haut, au bord d’une falaise qui plonge vers l’immensité.





Falaises
Nouvel EP They Are Here
Sorti chez Antipodes Music / Differ-Ant
Pour en savoir plus rendez-vous sur leur page Facebook.

Aucun commentaire