Michel Onfray pointe un Zéro de conduite

Dans ma bibliothèque, j'ai un auteur de choix. Michel Onfray. Chacun de ses livres, chacune de ses conférences, chacune de ses vidéos se boit comme du petit lait. L'un de ses derniers pamphlet, ZERO DE CONDUITE, CARNETS D'APRES CAMPAGNE entre directement dans le Panthéon de mes lectures les plus jubilatoires de cet été.

couverture de zero de conduite par Michel Onfray sur LACN


Rares sont les esprits libres


Impossible de rester insensible aux démonstrations de nos meilleurs esprits contemporains, j'entends par là ceux qui expriment une vraie opinion, libre, indépendante et largement argumentée, loin de la Doxa bien-pensante et mainstream de nos soi-disants philosophes en bras de chemise ouverte ou nos éditorialistes en écharpe rouge récitant fort à dessein les ordres donnés par leurs maîtres du Palais. 

Les vrais penseurs, ceux qui nous élèvent, les intelligences d'esprits, fulgurantes, bref, les esprits respectables, eux, sont de plus en plus rares.

De temps en temps je vois passer des prises de positions bienvenues, de Noam Chomsky, d'Etienne Chouard, et je me délecte des éditos de Charles Sannat

Cela fait un bien fou et je ne saurais que trop vous conseiller une cure. Profitez-en également pour, si vous préférez les affres des réseaux sociaux, vous abreuver à la source Thinkerview.

Il est un auteur, philosophe et éminent penseur de notre temps qui recueille particulièrement toute mon admiration. Michel Onfray.

Zéro pointé

Ce que l'on pourrait dire à la lecture de ce livre, c'est ceci : Enfin !

Enfin, quelqu'un exprime ce que tout citoyen normalement constitué devrait être en mesure de se dire. 

Ce que toute intelligence, tout esprit critique, devrait avoir en tête, à la vue de cette campagne électorale 2017, et surtout à la vue, tant de son résultat (tant) attendu, que de la première année de règne de Saint Macron bénit soit Son Nom, je ne suis pas digne de vous recevoir, mais dites une parole et lâchez vos chiens de garde mainstream et je serai guéri (ou plutôt mort).

couverture de zero de conduite par Michel Onfray sur LACN

Bref.

Zéro de conduite se lit d'une traite. Il retrace les mécanismes, les anecdotes, les points saillants de cette piteuse campagne électorale 2017, qui aura vu à l'arrivée, la confirmation d'un système malsain dans notre pseudo démocratie. 

Et l'arrivée au "Pouvoir" d'un banquier gigolo et pas rigolo, dont on n'a pas fini d'entendre parler, pour le pire évidemment, tant il a déjà réussi à noyauter l'ensemble du système et à s'arroger des super pouvoirs que nombre d'apprentis dictateurs rêveraient d'avoir.

Allez, finissons avec un petit aperçu.

Mercredi 3 janvier
Jusqu'ici tout allait bien : la bêtise à front de taureau régnait, mais de façon anarchique, sauvage, chaotique, improvisée. On trouvait de tout sur le net, y compris parfois, même si c'était rare, la vérité. C'était la foire à tout, et les stands nazis côtoyaient les stands antifascistes, les stands de chasseurs ceux des écologistes, les stands de la boucherie française ceux du véganisme international, les stands de BHL ceux de Pierre Bourdieu...

Macron a compris qu'il fallait toujours commencer petit afin d'ouvrir une brèche dans laquelle la coulée de boue passe ensuite en emportant tout sur son passage. Au nom de l'égalité, on commence avec la PMA pour les couples hétérosexuels stériles, tout le monde est pour, et l'on fini par la GPA pour les couples homosexuels, plus personne ne peut être contre. C'est la vieille technique du loup dans la bergerie. Facile... 

Cette fois-ci, Jupiter entend faire passer une loi contre les fake news pendant les périodes électorales. Lutter contre la propagande au nom de la vérité, a priori, comment pourrait-on être contre ?


Zéro de conduite
Carnets d'après campagne
Michel Onfray
Editions de l'Observatoire
En vente dans toute vraie bonne librairie comme par exemple chez Mollat


Aucun commentaire