Tom Leeb a tout d'un grand

Tom Leeb est un petit phénomène à lui seul. Un touche à tout. Il faut dire qu’il a de qui tenir. Cadet des enfants fruits de l’union de l’humoriste Michel Leeb et de la journaliste Béatrice Malicet, Tom est la quintessence de presque tous les talents. 

lacn tom leeb

Aujourd’hui, c’est à l’occasion de la prochaine sortie de son premier EP qu’il fait la une. Une façon de découvrir sa casquette de musicien. 

La genèse de tous les talents

Les chiens ne font pas des chats… A l’instar de son père, Tom Leeb, vit à cent à l’heure. Son parcours en est la preuve. Dans ce contexte, le qualificatif de « fil de » pourrait lui peser mais il n’en est rien. Au contraire, car il en a puisé le meilleur et en fait sa fierté. 

Dès le début, il a souhaité s’imprégner de la folle vie de Michel Leeb, décidant seulement de partir dès l’âge de 18 ans à New York avec un objectif : cultiver sa passion de la scène. Travailler et apprendre.

Cela lui a certes permis de se libérer d’un poids, celui d’une filiation qui pourrait être pesante vue de l’hexagone.


tom leeb digne fils de ses parents sur #LACN

Mais il n’en est rien. Il faut dire que le talent de son père n’a cessé de l’inspirer tout au long de sa carrière, courte mais déjà bien remplie. Alors, forcément, Tom a souhaité prendre le meilleur pour vivre sa vie et se construire. Et il a bien fait.

Cinq années d'apprentissage

A New York, il a chopé le virus de la scène, du stand up et de l’humour, brûlant les planches, comme son père. Mais il ne s’est pas arrêté là. Avec la fougue de l’insouciance de la jeunesse, il a enrichi sa palette d’artiste. 

Cinq ans de cours de théâtre, de cinéma, de chant et de danse dans les meilleures écoles de la Big Apple, et le voilà revenu en France où son talent explose.

On le voit au théâtre dans Madame Doubtfire, aux côtés de … son père. Puis dans des séries TV. Puis au cinéma. Puis sur scène dans un duo hilarant avec Kevin Levy : Kevin & Tom ne cesse depuis de rencontrer un succès fulgurant.

lacn tom leeb

Des mélodies plein la tête

Il pourrait se contenter de ce succès. Mais au contraire, cela a sur lui un effet tremplin. L4envie d'aller plus loin et d'explorer de nouveaux horizons, tout en se posant.

Rien de mieux alors que de se plonger dans la musique pour se ressourcer et aller à l’essentiel.

Avec lui, pas de groupe dévastateur sur lequel s’appuyer pour performer, comme le font les cadors du rock pur et dur. Ici, c’est bien le contraire car tout est dans la douceur. 

Véritable storyteller, et excellent songwriter, Tom a opté pour la mise à nu en mettant sa voix au premier plan, sans filtre.

Avec ce premier EP, prévu pour une sortie à la rentrée, le 21 septembre, il dévoile ainsi une autre facette de sa personnalité. 

lacn tom leeb go on

Le plein d'émotion

"Go On" met en lumière le talent musical qu'il a cultivé outre atlantique. Il prouve d'emblée l’envergure de son univers musical.

Baigné d’influences folk (Ben Howard, Bon Iver, Matt Corby…), ce titre résonne d’une musique dépouillée, sobre, où il se livre totalement, se met à nu, à fleur de peau.

Il fait suite à un autre bijou folk, "Are We Too Late", dont le potentiel de séduction a explosé dès sa sortie, grâce à un blues léché et particulièrement mélodieux, dans la lignée de son idole John Mayer. 


Entre musique et sketch, Tom Leeb cumule les talents, croise les effets, multiplie les mélanges d’expériences.

Et musicalement, il touche droit au coeur, et prouve bien que le talent est au service de l’émotion.



Aucun commentaire