Moscou 1941 par Alexander Werth

Moscou 1941 par Alexander Werth est un récit emblématique relatant la première année de l'invasion nazie de la Russie : l'opération Barbarossa, dont le journaliste est le témoin.

LACN - Moscou 1941 par Alexander Werth


22 juin 1941, le jour où tout bascule


Ce jour-là, Hitler lance l'opération Barbarossa contre l'Union Soviétique. Dix jours plus tard, Alexander Werth, correspondant de la BBC, arrive à Moscou.

Il y restera jusqu'en octobre 1941. Et sera aux premières loges, partageant le quotidien des moscovites. Il assistera à l'effondrement de l'Armée Rouge. Moscou 1941 est son récit.

Un correspondant de guerre

Ce livre est le regard d'un anglais aux origines russes, un témoignage unique. Alexander Werth est en effet né à Saint Petersbourg en 1901. Sa famille a fuit au Royaume-Uni après la révolution Russe. 

Devenu journaliste, il travaille pour la BBC et Reuter, notamment à Paris et à Londres. Mais il n'a cessé de s'intéresser à la Russie, de par ses origines.

Aussi, lorsque la guerre éclate devient-il naturellement correspondant de guerre. Le hasard veut en effet qu'il se trouve à Paris lors de la débâcle française. Il livre d'ailleurs un récit fort dans son journal "LES DERNIERS JOURS DE PARIS". 

C'est ensuite à Londres qu'il se retrouve lors du Blitz


LACN - Moscou 1941 par Alexander Werth

Un regard unique

L'opération Barbarossa sera pour lui l'occasion de retrouver sa mère patrie. Parfaitement bilingue, il réussit à être envoyé à Moscou pour couvrir la situation pour Reuter

A l'instar de ce qu'il a fait à Paris, il tient un journal des évènements. Il prend le pouls de la vie réelle des moscovites, lors des bombardements de la ville, assiste à la débacle de l'armée Rouge face à la guerre éclair allemande, lorsque l'armée allemande n'est plus qu'à une trentaine de kilomètres de la capitale.

Son témoignage est unique. Ses origines russes lui ouvrent de nombreuses portes. Tant auprès des diplomates, militaires et journalistes en poste, qu'auprès des rares citoyens qui acceptent de témoigner.

Il livre ainsi son point de vue et rend compte de l'atmosphère qui règne à Moscou et dans la Russie Soviétique. Le blackout de la capitale, la fierté des Russes résolus à périr pour défendre leur patrie, leur attente fébrile de l'aide militaire alliée, aide qui tarde à venir.

Moi qui suis fan de récits historiques voici, avec Moscou 1941, un vrai témoignage historique que l'on ne retrouve pas dans les cours d'histoire et qui devrait être incontournable. A lire.

Moscou 1941
Alexander Werth
Editions Tallandier

Aucun commentaire