En apesanteur, une performance théâtrale qui vous emmène très haut



Le soir du 31 décembre, deux inconnus prennent l'ascenseur. Il s'arrête et tombe en panne. Nos deux héros se retrouvent alors comme en apesanteur, rejoints par un troisième larron malchanceux. Bienvenue "En apesanteur", une comédie loufoque, impertinente et trash signée Leah Marciano et Thibaut Marchand. À voir absolument, actuellement au Théâtre Montmartre Galabru.





"En apesanteur" renouvèle le genre et part très loin


Un pitch court pour une situation que l'on imagine vue et revue ? Eh oui, bloqué dans un ascenseur, il n'y a rien de pire. Mais que peut-on raconter dans ce genre de moment ? On imagine toujours la même chose. Se retrouver dans un ascenseur ? En termes créatifs, on peut vite tourner en rond.

Mais ici, avec "En apesanteur", tout est ouvert. Là où réside la prouesse et, avec elle, toute l'originalité de la pièce, c'est dans sa capacité à justement sortir de l'ascenseur. Jusque dans la salle, et au-delà. Et grâce à la mise en scène de Leah Marciano, l'évasion est garantie. 


Bienvenue dans un univers déjanté


On explore alors l'univers intime de chacun des personnages, leurs relations. leurs interactions, dans une sorte de je t'aime, moi non plus. Là, où bien souvent on tombe dans l'eau de rose, le gnan-gnan de bons sentiments insupportables, ici, avec cette pièce, on frise le sublime. 


Les auteurs justement ont pris le soin de nous éviter ce travers. La prouesse est de donner de la puissance à la pièce, de forcer le trait à la limite du trash parfois, et de rendre chaque personnage hyper attachant. 

Nous voilà précipités à un rythme endiablé au plus profond des sentiments de nos personnages, dans leurs questions existentielles et relationnelles, leurs passions, leurs travers.



Un texte parfaitement ciselé

Pour servir cette problématique, le texte est affuté et piquant. L'humour est omniprésent, les dialogues signés Thibaut Marchand et Leah Marciano sont ciselés comme on a l'habitude d'en attendre d'eux. 

Leur complicité ne cesse en effet de se bonifier au fil de leur collaboration, après notamment "Un Macchabée dans la baignoire". Ce livret offre ici une double lecture. Deux inconnus, des ex ou un couple tiraillé par la jalousie et l'adultère jouant au je t'aime moi non plus ? À vous de dire.

Pour peaufiner ce grand spectacle, on retrouve la mise en scène de Leah Marciano comme toujours parfaitement efficace, et que l'on a déjà pu apprécié à l'oeuvre notamment dans "Bon anniversaire, ou pas" de Thibaut Marchand, ou "MeurtreS à Cripple Creekd'Arnaud Cordier et Rose Denis ou encore "Blondie et Brunette" avec Emilie Belina Richard.

Elle garanti ici le rythme époustouflant de cette performance scénique. Et elle nous fait voyager justement en dehors de cet ascenseur. C'est énergique et énergisant. 


Une performance scénique incontestable



Car les comédiens sont au diapason et apportent leur talent à ce grand moment de plaisir. Et du plaisir il y en a. Cela transparaît : on ressent l'osmose et la joie qui a contribué à la création de la pièce.


Arnaud Laurent campe Benjamin, l'archétype du mec éternel célibataire, dont la vie pressée de "grand avocat" se résume à ses plaidoiries au palais de justice et à ses affaires importantes qu'il défend avec talent. Autant dire que son monde fait peu de cas aux femmes. Arnaud déborde d'énergie, est juste et d'un enthousiasme communicatif.

Floriane Chappe incarne Zoé, le prototype de la femme célibataire, romantique et névrosée, à qui l'on a trop parlé de grand amour et de prince charmant. Elle est tout simplement éblouissante.

Quand à Thibaut Marchand, c'est François, le voisin au bon coeur qui vient porter secours aux deux naufragés mais se retrouve dans la panade avec eux. Il est parfait de drôlerie et l'on se délecte de ce personnage attachant.

Au fil des défis et des challenges auxquels ils se livrent, ils s'évadent de l'ascenseur, virevoltent, nous font voyager dans l'espace temps, nous prennent à témoin, témoin de mariage ou juré dans un procès. Un procès que l'on imagine nul part ailleurs. Si tu es aussi bon avocat que tu le prétends, tu n'as qu'a montrer comment tu défendrais Hitler. Imaginez...



Arnaud Laurent, Florianne Chappe, Thibaut Marchand, ce trio magique nous emporte. Il livre une performance stupéfiante, qu'on ne se lasse pas de savourer, entre délire imaginaire, punchline trash et références cinématographiques inoubliables rejouées pour notre plus grand plaisir.



Drôle, impertinent, subtilement trash, En apesanteur vous emmènera très haut. C'est définitivement jubilatoire, alors ne le manquez pas. 


EN APENSANTEUR
Une comédie de Leah Marciano et Thibaut Marchand
Avec Arnaud Laurent (Benjamin) Floriane Chappe (Zoé) Thibaut Marchand (François)
Actuellement au Théâtre Montmartre Galabru, tous les vendredi 20h
4 Rue de l'Armée d'Orient, 75018 Paris
Et en tournée à travers toute la France en 2018

Aucun commentaire