Cats : Prisca Demarez redonne vie à Grizabelle

Lundi dernier se tenait la conférence de presse de CATS, le nouveau Musical de Stage Entertainment qui miaulera au Théâtre Mogador à partir du 1er octobre prochain. Ce fut l'occasion de révéler au grand public celle qui incarnera Grizabelle : Prisca Demarez.




Autant dire que cette nouvelle m'a procuré une grande joie. Tout simplement parce que, avec mon pote Christophe du blog Moijycrois, nous suivons en effet Prisca depuis quelques années. Et dès le début, son talent nous a sauté aux yeux.

Prisca Demarez, Grizabelle du musical Cats à Mogador


Christophe m'en avait déjà un peu parlé, avec beaucoup d'enthousiasme, mais, comme je suis un peu comme Saint-Thomas et accessoirement toujours en retard d'un épisode (pourtant j'avais vu CABARET), c'est dans SOURICOLOR, de Erik Sitbon, puis dans LES NOUVELLES AVENTURES DE ROBIN DES BOIS, de Fred Colas, que je la découvre véritablement sur scène.

Cela reste un moment gravé dans ma mémoire, au même titre que le souvenir de Guillaume Beaujolais dans le rôle du Prince John. Magique.

Depuis, Prisca s'est révélée dans CASTING, MIKE BRANT, LAISSE-NOUS T'AIMER et AVENUE Q où elle explose littéralement. A chaque fois, elle innove et impose son talent.

Mais au-delà de son talent, Prisca est avant tout une personne attachante, pétillante et drôle. Et cette artiste originaire du Ch'nord sait faire preuve d'une force de travail qui aujourd'hui porte ses fruits avec ce rôle emblématique dans CATS.

Grace à Prisca, il ne fait aucun doute que le personnage de Grizabelle, qui joue de nostalgie et d'émotion, avec notamment la sublime chanson "Memory", se retrouve entre de bonnes mains.

Prisca Demarez, Grizabelle du musical Cats à Mogador

CATS pourrait être un aboutissement mais je pense que ce n'est qu'une étape dans une belle et grande carrière.

Alors tout simplement bravo, en attendant la suite.


CATS, d'Andrew Lloyd Webber, au Théâtre Mogador, du 1er octobre 2015 au 10 janvier 2016.
Adaptation : Ludovic-Alexandre Vidal et Nicolas Nebot

Aucun commentaire