Berlinale 2015 : L'Ours d'Or récompense TAXI du réalisateur iranien Jafar Panahi

Au terme de onze jours de festival, la 65e Berlinale s'achève sur le triomphe du réalisateur iranien Jafar Panahi. Un réalisateur interdit d'exercer dans son pays et de sortir du territoire, et qui, malgré son absence, aura réussi à séduire le jury avec son film TAXI. Retour sur le palmarès de cette édition berlinoise.

Jafar Panahi dans son film Taxi
Jafar Panahi dans son film TAXI

Un Ours d'or très politique récompense le combat d'un cinéaste


Présidé par Darren Aronofsky, le jury composé de Daniel Brühl, Bong Joon-ho, Martha De Laurentiis, Claudia Llosa, Audrey Tautou et Matthew Weiner, n'est pas resté insensible à la thématique portée par le cinéaste iranien dans son film TAXI.

Tout comme il n'est pas non plus resté insensible au destin qui tenaille Jafar Panahi depuis 2010. Interdit par les autorités de sortir d'Iran, et contraint de tourner dans la clandestinité, c'est sa nièce qui s'est d'ailleurs présentée lors de la cérémonie de remise de l'Ours d'Or. 

Hana Saeidi
Hana Saeidi, nièce de Jafar Panahi, est venu recevoir sa récompense
Les jurés ont apprécié le combat mené par le réalisateur iranien. Son film, TAXI, en est la meilleure preuve et, sous des airs d'un simple road movie, il va au-dela de l'image brute. Jafar Panahi a réussi, en campant un simple chauffeur de taxi, à rassembler autour de lui l'essence même de la société iranienne. Un film qui n'est pas sans rappeler non plus le combat mené par un autre grand réalisateur iranien, Abbas Kiarostami, palme d’or à Cannes avec LE GOÛT DE LA CERISE. 

Pablo Larraín
Pablo Larraín, le réalisateur chilien de El Club

TAXI coiffe EL CLUB au poteau 


Un temps pressenti pour recevoir l'Ours d'Or, le long métrage du réalisateur chilien Pablo Larraín repart toutefois avec le Grand Prix du Jury.

EL CLUB se veut foncièrement comme l'antithèse de son précédent long métrage et évoque une face sombre et carcérale de l'Eglise, là où, en 2012, NO avait ce côté optimiste et léger.


Voilà qui clôt cette 65e édition, pour les deux principaux prix. Retrouvez tout le palmarès sur le site de la Berlinale.


Aucun commentaire