Les divisions de la joie

Lorsque j'ai fait mon petit tour au grenier, la semaine dernière, pour y retrouver 24 HOUR PARTY PEOPLE, je vous ai dit que j'étais tombé sur un vieux vinyle. J'en ai toute une collection et nous pourrons en parler.




Mais ce vinyle, vraiment, cela vaut la peine de s'arrêter devant. Parce qu'il s'agit d'un vieux live culte, et parce qu'il s'agit d'un groupe culte aussi.

C'est celui du concert donné par le groupe JOY DIVISION aux Bains Douches le 18 décembre 1979, et dont les enregistrements ne sont sorti qu'en avril 2001.


Pourquoi je vous en parle ? Parce qu'il s'agit d'un concert mythique d'un groupe phénomène qui a marqué à sa manière le monde de la musique à l'aube des années 80.

La qualité de l'enregistrement est inégale mais cela donne à ce live un côté brut de décoffrage, un son totalement décalé par rapport à la soupe que l'on peut nous servir aujourd'hui. J'invite ceux qui ne connaissent pas à tendre l'oreille.

Ce son violent et abrupte, c'est entre autre, ce qui fait l'intérêt de ce groupe. Formé à l'origine dans la ville de Manchester en 1976, découvert sous le nom WARSAW, il est emmené par Ian Curtis, avec à ses côtés Peter Hook (basse), Stephen Morris (batterie) et Bernard Sumner (guitare, synthé).

Rebaptisé JOY DIVISION, il va écumer les salles anglaises, changer de manager, commencer à enregistrer des morceaux et c'est après avoir fait chavirer la Factory que Tony Wilson, animateur radio va les signer sur le label Factory records.


Le premier album UNKNOWN PLEASURE sort en 1978 et le groupe part en tournée. La boite parisienne Les Bains Douches les accueille donc le 18 décembre 1979 et leur performance sera captée. 40 francs l'entrée.


Le Live reprend plusieurs titres de leur premier album (Disorder, She's Lost Control, Shadowplay...) mais sera aussi l'occasion de tester de nouveaux morceaux inédits. C'est le cas de Love Will Tear Us Apart, futur standard du groupe et encore un peu maladroitement exécuté.


Celui-ci sortira en avril 1980 sur le second album du groupe, CLOSER, aux côté de titres comme Atrocity Exhibition, 24 Hours, que l'on retrouve également ici sur ce live.

CLOSER sera un album posthume qui sortira quelques mois après le suicide par pendaison de Ian Curtis.

Il faut retenir la voix de Ian Curtis, presque post-traumatique et parfois au bord de la crise d'épilepsie, et qui annonce le pire.

Cette prestation fera la marque de fabrique du groupe et le propulsera dans la légende avec ce son rebelle emblématique de l'époque.

Avec le suicide de son leader, le groupe poursuivra sa route sous le nom de NEW ORDER.

A noter que sur ce live, certains titres ont été rajoutés et leur captation a été réalisée au cours d'autres concerts aux Pays-Bas. Il n'en reste pas moins que je ne résiste pas à l'envie de vous faire écouter cet album live qui vous fera replonger dans l'histoire de la musique, entre Post-Punk et Cold Wave. Désespérément fabuleux.


JOY DIVISION - Les Bains Douches, 18 décembre 1979

"Disorder" – 3:21
"Love Will Tear Us Apart" – 3:17
"Insight" – 3:25
"Shadowplay" – 3:46
"Transmission" – 3:19
"Day of the Lords" – 4:39
"Twenty Four Hours" – 4:12
"These Days" – 3:42
"A Means to an End" – 4:17
"Passover" – 2:18
"New Dawn Fades" – 4:40
"Atrocity Exhibition" – 6:56
"Digital" – 3:39
"Dead Souls" – 4:46
"Autosuggestion" – 4:13
"Atmosphere" – 4:47


Aucun commentaire