Visitons Dresde - Part 3 - Un petit tour de ville

On repart (encore !?) à Dresde aujourd'hui, histoire de compléter ma petite visite de la ville. Si après ça tu n'as pas envie de m'accompagner la prochaine fois que j'y retourne, je ne comprends pas ce qu'il faut que je fasse.

LACN - voyage - allemagne - dresde


Tu en avez assez des musées, ça te saoule ? Je peux comprendre. Alors on va plutôt faire un tour de ville, à pieds et pas seulement. Ce qui est bien, lorsqu'on se balade en ville, c'est qu'on peut s'arrêter dans des parcs ou dans des bars.

On se trouve à la gare centrale (NDLR : c'est moi qui décide de ce qu'on fait, non mais) et nous allons descendre la Prager Strasse

La Prager Strasse a toujours été une artère populaire dédiée au shopping, même avant la destruction. Elle tient son nom du fait qu'elle reliait l'Altmarkt à la gare centrale à partir de laquelle la plupart des trains pouvaient facilement rejoindre Prague. 


LACN - voyage - allemagne - dresde

Partie en fumée lors du bombardement, elle a été entièrement reconstruite entre 1963 et 1970, ce qui lui confère aujourd'hui une touche old-fashion d'architecture communiste. Oui, je sais, tu vas encore te moquer de mon gout pour l'architecture soviétique. 


LACN - voyage - allemagne - dresde
Prager Strasse... quelque part par là

LACN - voyage - allemagne - dresde
Prager Strasse en 1980

L'avantage, c'est que c'est tout droit devant (puisqu'on descends) et qu'il s'agit d'une rue piétonne.
LACN - voyage - allemagne - dresde
Je trouve qu'il y a trop d'habitants au mètre-carré

Oui je sais, en tant que parisien tu n'arrives pas à imaginer ce qu'est une vraie rue piétonne en centre ville. 

Essaye par exemple d'effectuer un croisement intellectuel entre les Champs Elysées et la rue Montorgueuil. Oui, pas de voiture, c'est piéton. Non, même ça, tu n'arrives pas ? Oui. effectivement... c'est encombré, ça grouille, impossible d'avancer en ligne droite sans percuter quelqu'un et se faire insulter. 


Alors, je t'explique. Ici, tu vas donc marcher au calme sur près d'un kilomètre. Les fans de shopping, auront droit à plein de magasins. Les fans de pizza à 2,70 Euros (impossible de trouver cela à Paris...) ou d'autres douceurs culinaires, locales ou pas, vont pouvoir s'arrêter devant quelques enseignes bien sympathiques si ils ont un creux. miam... Schnitzel ... miam... Un peu comme moi.

LACN - voyage - allemagne - dresde
Le kiosque à droite vends des pizzas à 2,70€

Pour info, l'endroit est "Sivouplé free", c'est à dire qu'on y voit pas de mendiants ramper en présentant leur joli bébé mort à adopter contre espèce sonnante ou trébuchante, ou contre portefeuille ou téléphone mobile habilement dérobé. (ah ? On me dit dans mon oreillette que je ne suis pas assez mainstream. Mais trop tard, c'est écrit).


LACN - voyage - allemagne - dresde

En hiver, au moment de Noël, cette artère propose des magnifiques décorations de Noël. Le bas de la Prager Strasse donne sur un grand centre commercial comme on en voit souvent en Allemagne. Propre. C'est l'Altmarkt Galerie.

Nous voici donc à l'Altmarkt, l'une des grandes places de la ville, très vaste et dégagée. C'est une des plus anciennes également, dont on dit qu'elle fut édifiée en 1370.


LACN - voyage - allemagne - dresde
L'altmarkt en 1900, avec la vue de la Kreuzkirche
On laisse son regard porter à l'horizon. Pas de building pour masquer ou rétrécir la vue. A proximité se trouvent la Kreuzkirche et le Kultur Palatz. La fontaine a été déplacée à la reconstruction de la place. Il y a plein de cafés autour de la place. C'est le moment de faire une pause.


LACN - voyage - allemagne - dresde


Partiellement détruite, la place a été réhabilitée à nouveau après 2006, pour installer un parking souterrain, et les travaux ont duré jusqu'en novembre 2008.


LACN - voyage - allemagne - dresde

L'Altmarkt, pour information, est la place où ont été incinérés les restes de 6865 victimes du bombardement de 1945.


LACN - voyage - allemagne - dresde
Le 23 février 1945, on décide d'incinérer les corps sur la place.


Nous avons déjà eu l'occasion de faire un petit tour dans le vieux centre-ville. On se balade maintenant côté Terrasse Brühle avant de passer le pont Augustus. On y trouve un petit mémorial pour rappeler qu'en 2002 il y a eut une grosse crue de l'Elbe qui a fait des ravages et de très nombreuses victimes.

LACN - voyage - allemagne - dresde

On se retrouve maintenant côté Neustadt. On passe le palais japonais dont on a déjà parlé dans un précédent billet, et on va plutôt faire un tour du côté du quartier de Innere Neustadt, chic. 


LACN - voyage - allemagne - dresde

Je préfère t'emmener par la König Strasse, direction l'Albert Platz. Pourquoi ? Parce que c'est le moment de faire du shopping (magasin Drykorn, par exemple). Et il y a plein de restaurants sympas aussi. Et j'ai faim. Et comme tu le sais, je suis un mec, donc si je ne mange pas, je vais râler.


LACN - voyage - allemagne - dresde


La König Strasse permet de découvrir le Prisco Passage qui se trouve être un havre de paix. 
LACN - voyage - allemagne - dresde

Super calme. On s'y retrouve pour boire un café au café Wir Raum et farnienter un peu.


LACN - voyage - allemagne - dresde


LACN - voyage - allemagne - dresde

Quelques travaux dans les parages ne sont pas sans rappeler Berlin et ses fameux tuyaux bleus.


LACN - voyage - allemagne - dresde


Dans les parages se trouve l'église des Trois Rois Mages
LACN - voyage - allemagne - dresde



A proximité se situe un théâtre, le societaetstheater. C'est un petit théâtre qui offre bien plus. On y trouve un restaurant très sympa, idéal pour un brunch le dimanche. Faudra revenir, je te dis.

LACN - voyage - allemagne - dresde

On profite de l'occasion pour se diriger vers le Kunsthofpassage, situé entre les rues Alaunstrasse et Görlitzer Strasse. Une escale hors du temps et de l'espace, à visiter absolument. 

Notamment pour les façades d'immeubles aux gouttières dans le style très Juan Romano Chucalesku. "Jack est emballé !"


LACN - voyage - allemagne - dresde
Les gouttières musicales font sensation




Plus à l'est ce sont les quartiers de Loschwitz, assez bobo et un petit funiculaire nous permet d'y aller pour visiter l'endroit. C'est le Schwebebahn, unique au monde. Construit en 1900 par Eugen Langen, il fut mis en service en 1901.





Pour redescendre, il y existe un autre moyen, via un monorail, le Standseilbahn.




Si l'on poursuit sur l'Elbe, direction l'est en longeant les berges, on tombera sur une myriade de châteaux, dont l'Albrechtsberg, très impressionnant, avec ses terrasses qui donnent sur le fleuve.

LACN - voyage - allemagne - dresde
Le château fut réquisitionné pour la SA avant-guerre puis servit d'abris pour réfugiés pendant le conflit

D'ici, on peut facilement revenir sur Neustadt puis poursuivre vers l'Altstadt en prenant le tram (le 7). Lorsque l'on revient, je te conseille de changer et de prendre le tram 1. Tu pourras alors te diriger vers le Grosser Garten.

Cette ville de près de 800 000 habitants possède donc un grand jardin très sauvage en plein centre ville, qui m'a fait penser au bois de Vincennes. Il a été dessiné pour le prince Jean-Georges III de Saxe à partir de 1676. On y trouve notamment un Zoo inauguré en 1861. 

LACN - voyage - allemagne - dresde

LACN - voyage - allemagne - dresde
Le Palais du Jardin de Dresde trône au centre du Grosser Garten

En chemin, je t'invite à me suivre dans l'usine transparente Volkswagen. Impressionnante et célèbre dans le monde entier. Elle est unique au monde et a été inaugurée en 2001. Elle est devenu l'un des lieux les plus visités de la ville.



Sinon, quoi faire cet été le soir ? Profiter par exemple de la vue de l'Elbe en regardant un film en plein air. Evidemment, le soir où j'y étais ce n'était pas un film mais une finale de coupe de monde, projetée sur l'écran géant. Moi qui pensais échapper au foot, je n'avais pas imaginé voir l'Allemagne en finale.

LACN - voyage - allemagne - dresde


Néanmoins, les Filmnächte am Elbufer est le festival de cinéma en plein air qui cartonne et dure tout l'été. Malheureusement, la plupart des films sont en allemand et non sous-titrés. Remarque, c'est le meilleur moyen pour apprendre.

Sinon, il ne te reste plus qu'à améliorer ton allemand dans un bar. Cette fois, tu m'accompagnes ?



Follow my blog with Bloglovin

Aucun commentaire