Découvrez les Mondes de Gotlib

Si, adolescent, j'ai aiguisé mon oeil à la bande dessinée, mais aussi mon esprit à l'humour noir, glacé et sophistiqué, je crois pouvoir dire que Marcel Gotlib en est sans doute en partie la cause.

C'est pourquoi j'appartiens à ceux qui lui vouent pratiquement un culte, tant il constitue un artiste emblématique, mais hélas trop discret. 

Heureusement, à l'occasion des 80 ans de l'artiste, le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme répare cette erreur et lui ouvre ses portes. Il propose en effet une exposition qui a le mérite de nous faire replonger dans l'oeuvre de cette icône de la bande dessinée française.

Marcel Mordekhaïl Gotlieb, dit Gotlib, est né en 1934 à Paris, de parents hongrois. Pendant la guerre, son père est arrêté et déporté (il mourra à Buchenwald) tandis que sa mère réussit à le faire cacher dans une famille.

De cet épisode, il ne parlera qu'en 1969 dans une planche intitulée "Chanson aigre-douce" en illustrant avec tendresse et poésie l'histoire d'un enfant ayant fuit l'orage, dont voici un extrait :

« J'ai huit ans et je vais à l'école. Un copain m'apprend une comptine. « Leblésmouti ♪ Labiscouti ♪ Ouileblésmou ♪ Labiscou. » Je ne comprends pas ce que ca veut dire… Il paraît aussi qu'au loin, tout là-bas, il fait un sacré orage. Je ne comprends pas non plus. Il fait si beau, ici. Papa et maman sont restés sous l'orage, là-bas, au loin. Moi, je suis ici, à la campagne. C'est l'orage dehors au loin Mais dans l'étable je suis bien Silence Obscurité Chaleur. Aujourd'hui, le père Coudray m'a dit qu'il ne fallait plus que j'aille à l'école. A cause de l'orage. C'était en l'an de grâce 1942. L'orage a duré longtemps, mais moi, douillettement niché au fond d'une étable, bien au chaud et caressant un museau de chèvre, je m'en fichais bien. Aujourd'hui, en l'an de grâce 1969, j'ai enfin compris la comptine. Ca voulait dire : « Le blé se moud-il ? L'habit se coud-il ? Oui, le blé se moud, L'habit se coud. » J'ai également compris l'orage. »

Très tôt l'humour apparaît à Gotlib comme un exutoire. Accompagné par ses talents de dessinateur, il lui permet dans les années 60 d'oeuvrer dans "Pilote" puis à la création du magazine "Fluide Glacial" dans les années 70, et de collaborer avec des grands noms de la bande dessinée, à commencer par René Goscinny.

De là naîtrons des bijoux de l'humour avec LES DINGODOSSIERS, LA RUBRIQUE-A-BRAC, LES TRUCS-EN-VRAC. C'est dans ces oeuvres que naissent des personnages emblématiques ; la coccinelle, Isaac Newton, le professeur Burp, Superdupont entre autres. Son oeuvre se complète aussi avec GAI-LURON, PERVERS PEPERE et HAMSTER JOVIAL.

L'exposition nous offre une balade dans l’univers satirique de Gotlib et retrace son parcours artistique, les années Pilote, la création de "Fluide Glacial". Nous découvrons plus d'une centaine de planches originales issues de son oeuvre, parsemées de vidéos et d'interviews de l'auteur.

Un voyage à ne surtout pas manquer.

LES MONDES DE GOTLIB
Du 12 mars au 27 juillet 2014
Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris
Tarif : 7€

Aucun commentaire