The next day fait polémique

On appelle cela la loi des séries. Aujourd'hui cette loi s'applique à la censure d'un nouveau vidéoclip, et ce ne sera certainement pas la première fois ni la dernière fois.



C'est David Bowie qui s'y colle donc cette fois-ci, avec la vidéo de son nouveau tube "THE NEXT DAY" qui ouvre son dernier album, que je trouve, soit dit en passant, très bon.



Au programme de ce film, voici donc de la décadence, du sexe, du sang et des stigmates. Bref, c'est de la bonne provoque de la part de Bowie qui, il est vrai, est assez coutumier du fait.

Sauf que chez Youtube, on n'apprécie pas trop ce genre de provocation, donc, suivant la désormais fameuse méthode du CSA, on préfère censurer. Résultat, le réseau a choisi de retirer directement cette vidéo dès sa mise en ligne.

Je vous laisse encore une fois seul juge.



De la part de Bowie, cela ne me choque pas. J'ai vu pire. J'ai même le souvenir d'avoir été un peu plus mal à l'aise en visionnant la première fois le clip de "THE HEARTS FILTHY LESSONS", en 1996. Comme en écoutant l'album "OUTSIDE", assez apocalyptique du reste.



Au final, voilà qui fait un coup de pub supplémentaire, car, même si Youtube n'en veut pas, on le trouve tout de même sur la chaîne Vevo... sur Youtube...

Résultat, ce qui est sur Internet reste sur Internet...

Aucun commentaire