College Boy, simplement parce que "différent"

Je ne suis pas fan des "Institutions" en général, notamment du CSA, mais cette fois je tenais à féliciter Catherine Laborde, son actuelle présidente. (Eh oui... présidente du CSA... comment on passe de Télé Matin au CSA ?? Expliquez-moi...)


Elle a en effet décidé de censurer le clip du groupe Indochine, COLLEGE BOY.




Il n'y a rien de mieux que la censure pour faire diffuser un message et, en l'occurrence, Catherine Laborde ne semble pas s'en être rendu compte, ou trop tard.

Si elle ne l'avait pas censuré, personne n'en aurait parlé. Donc merci.

Je vous laisse seuls juge, évidemment, devant cette vidéo, devenue malgré elle ultra virale, surtout en ces temps de violences homophobes.

Moi elle ne me choque pas, parce que justement ces images de violences j'en vois tous les jours à la télé et sur Internet. En pire, souvent (les belles images du 20h de Pujadas, les belles pub de la Sécurité Routière...etc). Pour moi cette vidéo dénonce. Elle a donc le mérite d'exister.




Les violences homophobes ont toujours hélas eu lieu. Beaucoup sont nombreux à les dénoncer, hélas pas assez. Beaucoup luttent pour qu'elles cessent, des associations comme Le Refuge, notamment, oeuvrent quotidiennement dans ce sens, avec peu de moyens. D'où l'importance de les soutenir.

Par les temps qui courent, passablement intolérants, ce clip aura j'espère le mérite de faire ouvrir les yeux sur ce qu'est devenue notre société. (Liberté, Egalité, Fraternité...? Pas si sûr...)




Et cela ne fait que renforcer pour moi, l'urgence de créer Nocturne Boulevard, le projet de musical sur le quel je travaille.

Aucun commentaire