Les BOHRINGER activent le moteur à piston !



Une fois n'est pas coutume, LACN surfe aujourd'hui sur l'actualité, et évoque un évènement qui n'a pas eu, à mon sens, suffisamment d'écho.
Il faut dire que l'actualité est davantage focalisée sur les rumeurs de tricherie dans le monde du Hand-Ball français...

Parlons plutôt aujourd'hui du petit monde du cinéma français, que l'on sait être moins touché par la gangrène de l'égo et de l'hypocrisie, et abordons l'oeuvre institutionnelle réalisée par Canal+ pour la promotion du 7ème art.

Vous pouvez dormir tranquille en attendant que Lou se fasse un... prénom




La Collection Canal+ oeuvre en effet depuis une dizaine d'années pour le compte du cinéma, en toute indépendance, et organise avec grand talent des sélections de courts métrages de jeunes réalisateurs prometteurs... C’est bizarre pourtant, j’en avais très peu entendu parlé jusqu’ici.

Pour effectuer ces sélections, un jury d'acteurs, de réalisateurs et de grands noms de la grande famille du 7ème art est choisi et intervient afin de visionner chaque film et rendre ainsi son verdict, en toute honnêteté et impartialité, comme le font tous les jury dans tous les festivals.

Résultat, nous avons depuis dix ans un palmarès qui met en exergue des talents français plein de promesses dont nous ne cessons d’entendre parler, et qui à l’avenir feront le bonheur et le succès de notre glorieuse institution, très certainement...

Mais, hélas, il aura suffit qu'un post sur la page Facebook de «La Collection De Canal+» apparaisse pour que toutes mes certitudes et tous mes rêves d'enfant naïf s'écroulent. 

Eh oui, car ce petit message m'a mis la puce à l'oreille et il faut bien dire que c'est une perle et une raison supplémentaire de respecter sans réserves ce modeste milieu artistique.

Je vous invite donc à lire le message ci-dessous, copié sur le mur de la page Facebook "La Collection De Canal+", ou, pourrait-on dire plutôt "La Connexion De Canal+" :

Après vérification, le titre du film est bien "PUTAIN DE FAMILLE"


Il est inutile de dire qu'un tel post n'est pas passé inaperçu aux yeux des nombreux fans de la page et amoureux du cinéma...

Si bien qu'aujourd'hui j'ai trouvé une raison supplémentaire d'adorer encore un peu plus le cinéma français.

Eh oui ! C'est en effet pour cet esprit de famille, cet esprit d'ouverture si apprécié. Cette mission supérieure destinée à offrir sa chance à l’autre, à l’inconnu, à celui qui reste cantonné dans l’ombre et qui n’a malheureusement pas ou peu de connexions dans le milieu.
Car en ces temps difficiles, il n’est rien de mieux qu’un petit coup de pouce... Surtout pour le jeune inventif, pétri de talent, et qui ne s’est pas encore fait un nom...

Finalement, en parlant de nom, de toute cette histoire, on retiendra seulement qu’une réalisatrice de court métrage s’est fait en même temps un nom et un prénom ! C’est ça, la magie du cinéma ! Merci qui ?

A ce propos, j'attends avec impatience le jury et la sélection du prochain festival de Cannes car, même au cinéma, charité bien ordonnée commence toujours par soi-même...

Aucun commentaire