Star Trek Academy

Pour rester dans la thématique SF et surtout Star Trek, j’ai ressorti de la naphtaline Grace Lee Whitney. Quoi ? Grace Lee Whitney ? C’est qui ? Quel rapport avec Star Trek ? Vous la connaissez ? A mon avis personne ! C’est pour ça, qu’une fois de plus, LACN va faire œuvre d’utilité publique. 

grace lee whitney alias janice rand egerie de star trek




Qui connaît Grace Lee Whitney ?


Grace Lee Whitney, personne ne semble la connaître. Et pourtant, c'est une star de la télé US. 

Ah, bon ? Là, vous séchez toujours ? Bien sûr, je peux comprendre pour les plus jeunes lecteurs, car elle était surtout une star dans les années 50-60. 

Mais vous, les plus vieux, ou vous les fans de la série, vous vous en souvenez peut-être mieux sous le nom de Janice Rand ou plutôt du "Commander Janice Rand" ? Non ? Bon. Ça ne vous en dit pas plus ? Ok, d'accord. 


pour LACN, janice rand ne se laisse pas faire


Ça commence bien ! Ben oui, c'est bien cela le problème, personne ne la connaît et pourtant, elle est connue ! C’est pourquoi sous vos yeux admiratifs, LACN va réparer une méprise de l'histoire de la télévision. Rien que ça !


Egérie des fans de Star Trek

Entrons dans le vif du sujet. Pour les fans de Star Trek, Janice Rand est LA complice et confidente du capitaine Kirk dans la première saison, mais également dans les 6 premiers films sortis au ciné et dont personne ne se souvient. 

Ça vous étonne, hein ? Et bien oui, parce que lorsque l’on parle de complice du capitaine Kirk, on pense inévitablement au lieutenant Nyota Uhura. Eh bien pas du tout, c’est faux, comme dirait maître Capello. Il n’y a aucun rapport entre le lieutenant Uhura et le commander Rand ! Que les choses soient bien claires !

D’abord, Uhura porte un pyjama rouge avec un col noir, alors que Rand porte un pyjama jaune avec un col noir (le même que le capitaine ! Woa ! Sauf la taille bien sûr). 

Par conséquent, aucune confusion n’est possible même si, à l'instar de tous les autres personnages, on la voit apparaître à l'écran avec de plus en plus de maquillage entre la première saison et sa dernière apparition dans Star Trek 6.

Je veux pourtant bien croire qu’on ait pu les confondre, ce qui est un problème récurrent dans nombre de séries lorsque l’on n’insiste pas assez sur la caractérisation des personnages, qui plus est dans les films coréens ou chinois, où l’on ne sait plus qui est qui à la moitié de l’histoire.


Rand, Yeoman du capitaine

Mais revenons à nos moutons ! Histoire de dissiper définitivement les doutes entre Rand et Uhura, notons un point de détail qui a son importance. Le lieutenant Uhura travaille aux transmissions avec une banane dans les oreilles alors que le commander Janice Rand travaille comme "Yeoman" sans rien dans les mains.

Bon alors là, je sens qu’il y en a de moins en moins qui suivent, ça doit être le mot Yeoman. Difficilement traduisible, c’est sûr. 

Remarquez, on aurait pu le traduire par Yo-Man. Cela aurait, je dois l’avouer, donné dès le début un certain coup de jeune à la série, vous savez, une note un peu tendance, avec ce phrasé si banlieue. 

Mais, franchement, on voit mal le capitaine Kirk dire à Janice Rand :
Yo-man Janice, retrouve-moi dans ma cabine pour un débriefing, que j’te mette une cartouche

Le tout sur un air de mauvais rap avec un capitaine arborant casquette, bagues et colliers en or, et fumant de la beuh. 


pour lacn, janice rand a son petit caractère


Dommage… Sans doute un côté Star Trek au pays des jeunes de banlieue que les producteurs ont certainement préféré ignorer. Il faut dire qu’à l’époque, les banlieues n’existaient pas. 


C’était le bon temps, voyez-vous, n'est-ce pas ? 

Comment ? Qui a dit ça, c’est quelqu’un dans le fond ? J’ai les noms, je vous le dis tout net.



L'art du management responsable

Le coup du débriefing dans la cabine du capitaine est pour ceux qui ne s’en seraient pas douté, une ruse de Kirk pour améliorer sa façon de travailler avec ses collaborateurs. 


C'est pour Kirk, un manière d'exceller dans l'art du management responsable et bienveillant.

la dream team star trek academy chez LACN


Parce que Kirk est avant tout un vrai manager. Et il a le sens de l’humain. Et mettre en place des réunions dans sa cabine, cela permet de mieux faire connaissance et d’aborder des sujets stratégiques de fond de façon bien plus tranquille et approfondie. 

Pourtant, je me suis toujours étonné de le voir recourir à ce procédé exclusivement avec des personnages féminins. 

Il y a peut-être une explication des scénaristes, moi, je n’en sais rien. 


Une ascension fulgurante

Quoiqu’il en soit, très proche du capitaine, le commander Janice Rand a réussi au cours de sa carrière à gravir tous les échelons de Starfleet… Lien de cause à effet ?

Observons effectivement sa fulgurante ascension, grâce à un document exclusif retrouvé dans les notes prises par les concepteurs de la série, et que LACN a eu la permission exceptionnelle de vous livrer en avant-première mondiale.

l'ordre de mission de Janice Rand dans Starfleet

Fort de ce document extraordinaire, LACN est en mesure aujourd’hui de vous livrer la véritable histoire de Janice Rand. Tenez-vous bien, vous allez tout savoir !



La vraie histoire de Janice Rand

Janice Rand est née en 2232, d’un père et d’une mère, jusqu’ici rien de bien méchant. 

On ne sait rien de sa scolarité ni de sa petite enfance, pas une seule ligne dans la bible des personnages, ce qui prouve que quelque part on s’en fout. 

A dix-huit ans, elle quitte sa province, bien décidée à conquérir Starfleet. Eh oui, alors qu'elle n’est encore qu’une jeune fille blonde en fleur, elle part à l’aventure car elle a une passion : l’espace, la frontière de l’infini vers laquelle elle aimerait voyager en vaisseau spatial. 

A l’âge où toutes ses copines préfèrent traîner dans les bars de Starfleet et aller aux toilettes pour se remaquiller, Janice elle, n’a qu’un rêve. 

Elle décide de franchir le pas et intègre l’académie des étoiles : la star académie. La voilà qui délaisse sa Barbie astronaute pour devenir membre d’équipage en 2249. 

Suit alors une période insignifiante en termes de dramaturgie, celle de son apprentissage. Les années à la star académie se succèdent d’un prof à l’autre, toutes aussi ennuyeuses les unes que les autres, le tout sous l’œil scrutateur de Nikonos, l’animateur du stage d’apprentissage. Mais au moins elle est dans l’espace, avec les cochons.

Vient alors l’évènement qui va bouleverser sa vie. 



La rencontre avec Kirk

En 2266 alors qu'il étudie en profondeur les CV des candidats futurs star académiciens qui postulent pour la place de yeoman du capitaine, notre héros, le capitaine James T. Kirk, tombe sur la demande de transfert de " J.Rand ". 

Il semble intéressé par ses références et décide de recevoir ce candidat, bien qu’il n’ait pas reçu de photo. Arrive le moment tant attendu de la rencontre, et là, paf, il se retrouve nez à nez avec une femme ! Blonde de surcroît. 

Laissant de côté l’adage populaire qui veut qu’une blonde à bord d’un vaisseau spatial porte malheur (comme les lapins sur les navires), Kirk décide de l’embaucher. Au final, Janice Rand se révèlera le meilleur yeoman que Kirk n’ai jamais eu.

Car en tant que membre d'équipage assigné à la passerelle, Janice se révèle la plus qualifiée, et assume tout un tas de fonctions diverses, du nettoyage des écrans, au lustrage des ampoules, en passant par la vidange et le graissage et allant même jusqu’à tenir la barre du capitaine de l’entreprise. 

Sur la passerelle, elle compte parmi les membres les plus populaires, dépassée uniquement par le lieutenant Uhura, qui mesure 1m70 mais qui reste quand même une bonne amie. 

Pour les fanatiques d’informations, les passe-temps favoris de Janice lorsqu’elle n’est pas en débriefing sont la peinture au pied et le dessin de cartes de vœux avec la bouche et ses quartiers privés se trouvent au DSK 3ème niveau, aile tribord du vaisseau.

Une aide dévouée

Mais qu’est-ce qui lui vaut une telle popularité, me direz-vous ? 

C’est tout simplement parce que, dotée d'un professionnalisme exemplaire, et d’un QI impressionnant, Janice Rand se donne à 100% pour son boulot + 50% pour son capitaine. 

Mais on peut tenir une barre d’un vaisseau spatial et en rester pas moins féminine. Janice ne sacrifie jamais sa féminité, pour se plaire et surtout pour lui plaire, chabadabada. 

Eh oui, on en vient forcément là ! Qu’est-ce qui s’est passé entre elle et Kirk ? Parce qu’avec tous ces débriefings dans la cabine, on est en droit de se poser des questions. Eh bien LACN vous révèle la vérité !

Janice rand avec kirk et spock et fan de LACN

Naissance d'une idylle

Janice Rand a été attirée par Kirk mais pas seulement sur un plan physique. Son port altier du pyjama y serait-il pour quelque chose ? Surtout le matin au réveil avant d’aller aux toilettes. Bref, nul ne le saura… 

Il n’en demeure pas moins que Janice a travaillé tellement étroitement avec lui qu’elle était très touchée par le souci presque maniaque de Kirk pour le bien-être de son équipage. 

Evidemment, Kirk ne pouvait pas exprimer ses sentiments à cause de sa position de capitaine assis aux commandes du vaisseau. 

Mais lui aussi a été fortement attiré par elle, ce qui devenait évident quand il était sous pression et lui demandait de la rejoindre pour un débriefing de la situation. 

Souvent alors, il se tournait vers elle et lui faisait comprendre d’un simple regard que peut-être, s'il n'avait pas été le capitaine et elle son "yeoman", ils auraient pu avoir une vie ensemble, une maison dans le sud avec des enfants, et il l’aurait appelée « ma petite Janice ».


LACN-Grace-Lee-Whitney


Mais non ! Ne souhaitant pas compliquer la vie déjà bien rude de Kirk, Janice se fit transférer de l'Entreprise, début 2267, quittant le vaisseau lors d'une escale à la base Spatiale 11. 


Kirk frôlant la dépression se réfugia alors dans son travail aux côtés de son fidèle Spock qui lui donnait des conseils de sudoku et de logique féminine (un bien grand mot…), tirés de sa longue expérience et de ses rapports vulcaniques avec les femmes.

Anecdote fatale


D'ailleurs, je ne peux m'empêcher de vous dévoiler une anecdote que les scénaristes m'ont révélée il y a très peu de temps. 

Savez-vous en effet pourquoi lorsque Kirk appelle Spock sur son portable, Spock lui répond toujours "Spock à l'inter" ? 

Vous pensez que c'est "Spock à l'interphone" ? Ou bien "Spock à l'interception du message" ? 

Eh bien non, c'est une private joke entre Spock et Kirk qui remonte à la première révision de l'Enterprise dans les spacedocks, alors que Spock était parti en permission. Kirk avait essayé de le joindre et ce dernier lui avait répondu en décrochant : "Spock à l'inter" ; abréviation de "Spock à l'Intermarché". 

Car c'est là qu'il faisait ses courses. Cette expression est donc restée et elle les fait toujours beaucoup rire.

Le départ et le retour de Janice


Revenons à nos moutons. Janice, ayant quitté l’Entreprise et Kirk, elle a continué sa formation dans la star académie de Starfleet et elle est devenue pendant des années chef de transporteur, le gros vaisseau qui sert à transporter des trucs.

Et puis un jour elle est revenue dans l'USS Entreprise. C’était en 2270 lors d’une révision générale du vaisseau dans les spacedocks. 


Et deuxième paf, c’était reparti. Toujours aussi appréciée, Janice est restée à bord quand le vaisseau a appareillé pour sa deuxième mission de cinq ans d'exploration avec Kirk pour capitaine. 


Pour-LACN-Grace-Lee-Whitney_est_Janice-Rand-dans-star-trek


Pourquoi ce revirement soudain et ce retour aux sources ? Espérait-elle une relation nouvelle avec Kirk ? Etait-elle en manque de séances de débriefing ? Ou alors avaient-ils mis les choses à plat et décidé que le temps avait passé et que leur brûlante passion, qui ne demandait qu'à être consommée quelques années plus tôt, était maintenant éteinte comme un ancien volcan que l’on croyait trop vieux, laissant place à une amitié solide et virile ? 

Bref les scénaristes sont parfois tordus. La vérité est plus terre à terre, ce qui est étonnant pour une série qui se passe dans l’espace… Il fallait en effet relancer le programme faute d’audience.

Inversion des audiences

Une fois les audiences remises à flot, on trouva alors un bon prétexte pour débarquer à nouveau Janice du vaisseau. C’est à son retour dans notre système solaire en 2276 que Janice retourna à la star académie pour y suivre un programme spécial. Elle profita de ce nouvel écartement… pour devenir enseigne et surtout pour s’arranger une nouvelle coiffure. De quoi faire des ravages à terre !

L'enseigne Janice Rand passa alors par un certain nombre d'affectations sur diverses bases spatiales avant d’être promue en 2285 au grade de lieutenant et transférée à Starfleet Command sur terre pour un contrat de cinq ans. 


Pendant cette période, elle travailla alternativement dans divers spacedocks en orbite autour de la terre et au Quartier Général à San Francisco


Un rôle héroïque

C’est pendant cette période qu’un second évènement marqua sa carrière d’une pierre blanche et bouleversa sa vie. 

En effet, en 2286, une sonde hostile commandée par le général Kayda menaça la terre de destruction. Rien n’allait plus et le monde vivait ses dernières heures. Heureusement Janice était là et, durant la crise, elle fut assignée à la direction des opérations d'urgence, coordonnant les opérations de sauvetage partout sur la planète avec ingéniosité. Résultat le monde, carrément, fut sauvé et elle fut promue au grade de lieutenant commandant. La preuve qu'elle a réussi à gravir les échelons.


Pour-LACN-Grace-Lee-Whitney_est_Janice-Rand-dans-star-trek

Elle fut alors réaffectée à San Francisco, continuant à rester en contact avec ses amis de l’USS Entreprise et en particulier avec Hikaru Sulu, car elle accepta de s’occuper de l’éducation de sa fille Demora. Comme c’est touchant !


En guise de remerciement, lorsque Sulu fut nommé capitaine de l’USS Excelsior, en 2290, il demanda personnellement au lieutenant commander Janice Rand de le rejoindre sur son vaisseau en tant qu'officier des Communications/Opérations. 

Ils s’embarquèrent alors pour une mission de trois ans dans le quadrant beta afin de dresser une carte des anomalies gazeuses sur un astéroïde anabolisant. Comme chef des opérations, Rand eut la responsabilité de la rotation des prises de poste dans le vaisseau et plein d’autres choses aussi. Mais pas de débriefing, c’était stipulé dans son contrat. Et de toute façon, avec Sulu, c’était ami-ami, comme les deux flics.


Pour-LACN-Grace-Lee-Whitney_est_Janice-Rand-dans-star-trek


Et c’est au retour de mission, en 2293, qu’un autre évènement arriva.


L’Excelsior fut confronté à une crise majeure et Sulu eut à prendre la décision la plus importante de sa carrière. Il transgressa en effet les ordres de Starfleet afin de partir sauver Kirk et McCoy, emprisonnés sur Kronos pour un crime qu'ils n'avaient pas commis. 

Janice, toujours inébranlable, joua un rôle important à cette occasion, confortant le choix de Sulu, et allant même jusqu’à intervenir en sa faveur auprès de l’équipage. 

Cet évènement déclencha une crise diplomatique et c’est grâce à elle, que le capitaine Sulu et l'équipage de l'Excelsior purent jouer plus tard un rôle principal dans la conférence de paix de Khitomer de 2293, en aidant l'USS Entreprise dans sa bataille avec l'oiseau de proie prototype des Généraux Choup et Lothenbath, et en empêchant l'assassinat du chancelier Notyeth de Klingon. 

Incroyable ! Je me demande toujours ce que prennent les scénaristes pour imaginer ce genre de truc.
Janice Rand a bien grandi

Le regret de Janice Rand

Ah la la, quelle vie bien remplie ! Voilà pour les faits marquants de l’histoire de ce personnage haut en couleur, véritable cheville ouvrière de Star Trek, et qui pris une retraite bien méritée après de nombreuses années de bons et loyaux services. 

Un seul regret, ne pas avoir eu d'enfant avec Kirk, mais lui, de toute façon il en voulait pas, préférant aux layettes et aux couches des séances de débriefing. 

Voilà vous savez tout maintenant. Quoi Grace Lee Whitney ? Ah oui, la comédienne… j’allais oublier.

Que retenir de Grace Lee Whitney ?

Eh bien sachez qu’en dehors de Janice Rand, elle n’a pas collectionné les rôles au cinéma ni derrière le petit écran. Sa carrière mais aussi sa vie restent marqués par le rôle de Yeoman.

Dommage, car on aurait adoré revoir sa chevelure blonde choucroutée dans d'autres genres et bien plus souvent. 

Car, outre ce rôle de Janice Rand qui occupa une grande partie de sa carrière, Grace Lee Whitney a eu l'occasion de prouver son immense talent mais à de plus faibles reprises.

On la retrouve notamment dans "Some like it hot" aux côtés de Marylin Monroe, Jack Lemmon et Tony Curtis en 1959. Quelle distribution. Elle incarnait alors une des membres du groupe de chanteuses dans lequel sévissaient les deux acteurs masculins ou féminins, c’est selon. 

Hélas, en dehors de cela, on l'a donc très peu vue.


LACN rend hommage à grace lee whitney disparue le 1er mai 2015 à 85 ans


Née en 1930 dans le Michigan, elle nous a quittés le 1er mai 2015, laissant dans les mémoires cinématographique son empreinte indélébile dans ce rôle emblématique.

Alors si vous voulez en profiter, précipitez-vous donc sur les rediffusions des Star Trek version pyjama pour redécouvrir ce personnage, et l’actrice qui se cache derrière pendant les séances de débriefing.

Aucun commentaire