LACN n°26 mai-juin 2008 : Clap sur Cannes

Voici revenu le temps des traditionnelles autocongratulations et autres cérémonieuses montées des marches. Nous voici à Cannes, le smoking et la robe de soirée sont de sortie, et parés de nos plus beaux atours et bijoux, nous voilà au bas des marches.


Questions existentielles


Autour de nous, un immense murmure traverse le parterre de VIP. Cette 61ème édition sera-t-elle plus palpitante d'ennui que celle de l’an dernier, le jury fera-t-il toujours la part belle aux films soporifiques, tristes et déprimants ? Y aura-t-il de l’animation digne de toute cérémonie d'enterrement ?

L'espoir fait vivre

Espérons que le jury présidé par Sean Penn fera cette fois-ci preuve de davantage d’originalité.

L’impulsion du rebelle d’Hollywood devrait offrir un regard pétillant à cette quinzaine. A ses côtés, des réalisateurs comme le français Rachid Bouchareb, l’italien Sergio Castellito, le mexicain Alfonso Cuaron, le thaïlandais Apichatpong  Weerasethakul et l’iranienne Marjane Satrapi. Ils seront entourés par les comédiennes Natalie Portman, Jeanne Balibar et Alexandra Maria Lara.

En compétition

Le jury devra digérer un nombre impressionnant de films avec, au programme, quelques cartouches comme THE EXCHANGE de Clint Eastwood avec Angelina Jolie et John Malkovitch, CHE de Steven Soderbergh, film fleuve de quatre heures avec Benicio Del Toro dans le rôle titre, RENDEZ-VOUS A PALERME de Wim Wenders, et LE SILENCE DE LORNA le nouveau drame des frères Dardenne. 

Ils figurent parmi les plus attendus. 

Derrière, on comptera certainement quelques surprises avec SYNECDOQUE de Charlie Kaufman, le scénariste de DANS LA PEAU DE JOHN MALKOVITCH, ADORATION de Atom Egoyam, 24 CITY de Zhangke Jia, TWO LOVERS de James Gray ou UN CONTE DE NOEL d’Arnaud Desplechin.

C’est BLINDNESS de Fernando Meirelles (le réalisateur de LA CITE DE DIEU), également en compétition, qui fera l’ouverture du festival, la clôture étant assurée par WHAT JUST HAPPENED de Barry Lewinson avec Robert De Niro. 

Notons également l’inévitable projection en avant première du dernier long métrage de Steven Spielberg, le quatrième volet de la saga Indiana Jones, qui permettra à Harrison Ford de faire un petit tour sur la croisette. 

Woody Allen fera de même puisqu’il viendra présenter son film annuel VICKY CRISTINA BARCELONA avec sa traditionnelle égérie Scarlett Johansson mais aussi avec Penelope Cruz et Javier Bardem.

Bref rien que du beau monde. En route donc vers quinze jours de magie cinématographique…

Aucun commentaire