LACN n°23 novembre-décembre 2007 : Panoramic sur le box office français

Après un été en pente douce marqué par les bonnes performances du box-office français (+ 8,96 millions d’entrées entre juin et août par rapport à 2006), la rentrée promettait de remettre les pendules à l’heure. 


Retour à la normale ?


Septembre est en effet un mois atypique sur le marché, avec une fréquentation traditionnellement en baisse. La faute à une offre moins fournie ? Pas forcément. 

Seulement, à cette période, les préoccupations des cinéphiles sont autres. 

Pourtant, en cette rentrée, le box-office a été assailli de sorties fracassantes emmenées par des campagnes de promotion ciblées. 

Les spectateurs ne pouvaient pas y être insensibles. Et puis, il y avait l’attraction du festival de Deauville pour rameuter les gens autour des salles de cinéma. 

Tristounet

Hélas, le résultat est là, et le mois de septembre est à la baisse par rapport à l’an dernier (-2,4% de fréquentation versus septembre 2006).

Parmi les films attendus avec impatience, « La Vengeance dans la Peau » figurait en haut de la liste. 

Une fois de plus, un film américain est venu au secours du box-office hexagonal. Matt Damon rassemble à lui tout seul, 1 442 580 entrées en 5 semaines d’exploitation.

Le cinéma US dope la fréquentation

Du côté des bonnes performances outre atlantique, retenons bien sûr « Ratatouille » qui accumule 7 352 206 entrées après 11 semaines à l’écran.

« L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford », malgré un titre à rallonge et une durée de 2h39, a rassemblé quant à lui 117 110 spectateurs en première semaine, soit un score honorable. 

De même pour « Resident Evil : Extinction » qui cumule 450 670 entrées en 2 semaines.

Cocorico, « L’Invité » a atteint 608 966 entrées après 4 semaines, ce qui est satisfaisant pour une comédie franchouillarde rassemblant Daniel Auteuil et surtout, Valérie Lemercier. 

De même, un autre succès est à signaler, celui de « 99F », qui séduit 936 595 spectateurs, mais qui semble avoir déjà fait le plein et n’ira pas au delà. 

Une autre adaptation, celle de « Un Secret », avec notre champion du monde de poker, rassemble 790 196 spectateurs en 2 semaines, soit un très bon score également pour Cécile de France qui capitalise sur son pouvoir d’attraction auprès des producteurs. 

En revanche « Sa Majesté Minor » compte parmi les plus grosses déceptions de la rentrée. 101 197 entrées réalisées en première semaine, de quoi classer le film dans la catégorie des bides de l’année. 

Son budget de 30 millions d’Euros n’y a rien fait. Même « En Cloque, Mode d’Emploi » le dépasse. Pareillement, « L’Ennemi Intime » atteint les 300 000 entrées, mais reste en deçà de ses objectifs. On imaginait pourtant le voir surfer sur la vague de « Indigènes » et de ses 3 millions d’entrées. N’évoquons même pas « A Vif » où Jodie Foster tombe encore bien bas (250 000 entrées en 3 semaines).

Souhaitons toutefois qu’avec des films comme « Le Cœur des Hommes 2 », « Le Deuxième Souffle » ou encore « Le Dernier Gang », le cinéma français puisse relever la tête, même si des sorties comme « Mickael Clayton » ou « Bee Movie », pour ne citer qu’elles, prévoient de faire le plein d’entrées.

Fréquentation en berne

En ce qui concerne le cumul de la fréquentation, pour les 9 premiers mois de 2007, elle régresse quand même par rapport à la même période en 2006 avec -1,1% pour un cumul à 136,5 millions d’entrées. 

C’est essentiellement le mois d’Avril et Mai qui ont été catastrophiques.

Adieu PDM française

La part de marché du cinéma français par rapport au cinéma américain continue de souffrir. Sur les 9 premiers mois de 2007, elle est tombée à 36% versus 41,3% en 2006. 

De son côté, la part de marché du cinéma américain se porte bien, merci, avec 50,7% versus 48,3% sur les 9 premiers mois de 2006. 

Des résultats qui tendent à projeter la fréquentation annuelle aux alentours de 187 millions d’entrées. Un grand merci au cinéma US.

Aucun commentaire