LACN n°22 septembre-octobre 2007 : Panoramic sur le box office français

Après un mois d’avril et de mai en chute libre par rapport à 2006 (respectivement -41,5% et -11,3% de fréquentation), suivi d’une légère remontée en juin (+13,7%), nous avons connu une explosion de la fréquentation pendant le mois de juillet avec +57,8% d’entrées, soit 6,3 millions de spectateurs supplémentaires dans les salles. 


La tendance s’est poursuivit pendant le mois d’août

On ne pourra malheureusement pas mettre ces bons chiffres sur le compte du cinéma français.

 A l’image du temps de cet été, le pavillon du cinéma français a été mis en berne. Et a brillé par son absence. 

Des longs métrages comme « tel père, telle fille » (180 087 entrées) ou comme « cartouches gauloises » (62 240 entrées) sont passé inaperçus. 

« La fille coupée en deux » a juste donné à Claude Chabrol l’impression de surnager (474 951 entrées) loin du million de son précédent film « l’ivresse du pouvoir ». 

Il y avait pourtant du monde dans les salles, mais pas pour les voir. 

Comme quoi, le public reste toujours maître à bord. Dans tout ce bouillon de culture franco-française, seul « Persépolis » a continué de surfer sur la vague cannoise (1 026 376 entrées). Cannes, justement, qui donne la prime à des films que le public n'ira jamais voir.

Heureusement que le cinéma US est là

Il est là en effet pour faire les beaux jours du box office français. Trankillement, à base de trankillade, il nous a gratifié cet été de pas moins de cinq blockbusters qui ont éradiqué toute concurrence, et fait la joie d’un public désœuvré par les conditions climatiques et par le palmarès dépressif du dernier festival de Cannes.

Après l’invasion de « Spiderman 3 » (6 336 433 entrées), « Shrek le troisième » (5 469 029 entrées) et « Pirates des Caraïbes jusqu’au bout du monde » (5 763 502 entrées), nous avons assisté en quelques semaines au débarquement de plusieurs millionnaires :

« Harry Potter et l’ordre du phénix » (5 613 888 entrées),
« Les Simpsons le film » (2 894 742 entrées),
« Transformers » (1 796 156 entrées),
« Die Hard 4 retour en enfer » (2 194 335 entrées), 
« Les 4 fantastiques et le surfeur d’argent » (1 169 716 entrées)
« Ratatouille » (4 724 102 entrées). 

Ce dernier a prouvé sa valeur en affichant le 4ème meilleur démarrage pour un film d’animation et s’approche doucement des 5 millions. Ce n'est pas un film cannois qui ferait cela.

Même si « Harry Potter » semble devenir l’épisode le moins lucratif de la saga, il n’en reste pas moins qu’il a franchit facilement la barre fatidique des 5 millions, ce qui porte cette année à 5 le nombre de films penta-millionnaires (avec la « môme » et ses 5 108 840 entrées).  

Le record des 6 films penta-millionnaires en 2001 semble être à la portée cette année, sachant que nous sommes à peine au milieu de l’année.


Les US portent la fréquentation

En ce qui concerne le cumul de la fréquentation, pour les sept premiers mois de 2007, elle régresse quand même par rapport à la même période en 2006 avec -2,5% pour un cumul à 110,4 millions d’entrées. 

C’est dire si le début d’année a été catastrophique.

PDM française dans le coma

La part de marché du cinéma français par rapport au cinéma américain a particulièrement souffert du réchauffement climatique, fondant comme glace sur la banquise. 

Sur les sept premiers mois de 2007, elle est tombée à 39% versus 44,5% en 2006. 

De son côté, la part de marché du cinéma américain a repris des couleurs, avec maintenant 47,9% versus 45,1% sur les sept premiers mois de 2006. 

Des résultats qui tendent à projeter la fréquentation annuelle sur les mêmes bases que celle de 2006 avec une projection des entrées à 186 millions. 

On attend en effet à la rentrée quelques surprises avec « shoot’em up » le 19 septembre avec Paul Giamatti et Clive Owen, « 99 francs » le 26 septembre, « the assassination of jesse James » avec Brad Pitt le 10 octobre, « le cœur des hommes 2 » le 24 octobre et « bee movie » le 12 décembre.

Aucun commentaire