LACN n°20 mai-juin 2007 : Clap sur la Cannes attitude

Voilà ! Attention mesdames et messieurs, ça va commencer ! Enfin, on peut ressortir le tapis rouge et préparer les robes de cocktail. Comme chaque année, les grandes manœuvres vont débuter, avec une saveur toute particulière cette année puisque nous fêterons dignement le soixantième anniversaire du Festival de Cannes. Et comme dit si bien Jean Claude Brialy « Tous mes amis sont là » !


Réservez vos dates


Autant dire que l’effervescence atteindra des sommets entre le 16 et le 27 mai prochain sur la croisette ! 

En attendant, LACN vous propose un petit tour d’horizon avant le début des hostilités.


Maîtresse, ô ma maîtresse

Tout d’abord, honneur aux dames, puisque cette année le maître de cérémonie est une maîtresse de cérémonie ; Diane Kruger succède en effet à Vincent Cassel, une façon de sceller le rapprochement franco-allemand. 

L’ambassadrice de charme nous gratifiera donc de sa plastique. Fera-t-elle mieux que Sophie Marceau… ? 

La barre est mise très haute…

Président, s'il vous plaît

Elle aura en tout cas l’honneur de diriger la manœuvre de Stephen Frears, président du jury de ce 60ème festival. 

Le réalisateur de l’oscarisé « The Queen » n’était pas venu sur la croisette depuis la présentation de « The Van » en compétition il y a 11 ans déjà. 

Il succède à Wong Kar Wai, autre président de choc et aura dans son jury pas mal de pointures qui risquent de faire parler d’elles. 

Notons ainsi Maggie Cheung, Toni Collette, Sarah Polley, Maria de Medeiros, le réalisateur Marco Bellocchio, l’écrivain turc Orhan Pamuk (le prix nobel de littérature 2006 dont les livres ont fait l’objet d’un autodafé islamiste en Turquie après ses déclarations sur le génocide arménien), Michel Piccoli et le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako, qui a passé son enfance au Mali et y a tourné ‘’Bamako’’. 

Tout ce joli monde se retrouvera en salle pendant que toute la croisette fera la fête au soleil.


En compétition

Ils pourront visionner en compétition officielle des films très attendus comme « paranoïd park » de Gus Van Sant, « My Blueberry nights » de Wong Kar Wai présenté en ouverture, le très attendu « boulevard de la mort » de Quentin Tarantino (revu et corrigé après les déboires de sa sortie Us), le dernier long des frères Coen « No country for old men », « Zodiac » de David Fincher, « promets-le moi » d’Emir Kusturica, le dernier Catherine Breillat « une vieille maîtresse ». 

Face à ces établissements de la croisette, la jeune garde fait une apparition tonitruante avec en tête Raphael Nadjiri et son « Tehilim », « secret sunshine » de Lee Chang-dong, « Alexandra » d’Alexandre Sokurov, « lumière silencieuse » de Carlos Reygadas, « Persepolis » de Maryane Satrapi et Vincent Paronnaud, « les chansons d’amour » de Christophe Honoré, « la nuit nous appartient » de James Gray, « Izgnanie » d’Andrei Zviaguintsev (le réalisateur du ‘’retour’’, son premier film et lion d’Or à Venise en 2003), « de l’autre côté » de Fatih Akin, « Breath » de Kim Ki-Duk, « import/export » de Ulrich Seidl, « la forêt de Nogari » de Naomi Kawase, « l’homme de Londres » de Bela Torr et enfin « le scaphandre et le papillon » de Julian Schnabel où l’on retrouve le regretté Jean Pierre Cassel.

Bref, une sélection officielle fournie et contrastée, pleine du punch de la nouveauté, et qui offre de larges possibilités au jury pour trancher. 

Autant dire que la tâche s’annonce délicate et les débats houleux.

Hors compétition

La sélection officielle hors compétition n’est pas non plus en reste, car les talents ne manquent pas ; « a mighty heart » de Michael Winterbotton, « boarding gates » d’Olivier Assayas, « Go Go tales » d’Abel Ferrara, « Ocean’s 13 » de Steven Soderbergh, le documentaire « Sicko » de Michael Moore (sur le système de santé Us), « retour en Normandie » de Nicolas Philibert et « U2 32 » de Catherine Owe et Mark Pellington.

Stars and strass

Côté star, évidemment, tout le monde devrait venir fouler les marches du palais des festivals. 

On attend par exemple toute l’équipe d’Ocean’s 13 qui viendra faire de la promo. Aishwarya Rai, fraîchement mariée sera accompagnée des ses amies Gong Li, Andie MacDowell, Laetitia Casta, Michelle Yeoh, Scarlett Johansson, Eva Longoria, Milla Jovovitch, Noémi Lenoir et Jane Fonda. 

Elles ne viendront pas pour le cinéma ni pour le public, mais plutôt pour promouvoir une marque de cosmétique et remplir ainsi leur contrat.

Pour la petite histoire, Martin Scorcese, nouvel ambassadeur des Oscars, et lauréat de la palme d’or en 1976 avec « Taxi driver », fera l’honneur de sa présence et viendra présenter une leçon de cinéma le 24 mai prochain. 

Il remettra également la caméra d’or du meilleur premier film lors de la cérémonie de clôture.

Difficile par conséquent de cacher son impatience. Rendez vous au prochain numéro pour connaître les résultats.

Aucun commentaire