LACN n°17 mai-juin 2006 : Panoramic sur le box office français

En mai, ne te découvre pas d’un fil... Ces deux derniers mois ont été en effet dignes de « l’Age de glace ». On voit cela dans notre Panoramic.



Refroidissement climatique

On comprend pourquoi ; le second volet du studio Blue Sky a prolongé avec lui les températures polaires de cet hiver. 

Avec un démarrage tonitruant le film de la Fox est devenu, avec 341 225 tickets vendus, le film d’animation ayant attiré le plus de spectateurs lors de sa première journée d’exploitation, dépassant le phénomène « Shreck 2 » détenteur du record en 2004 avec 340 442 entrées. 

Et il n’en fini pas de surfer sur la banquise. Il explose en effet les résultats du premier volet (3 058 970 entrées) et cumule à ce jour 5 524 027 entrées. Il devrait d’ailleurs poursuivre une carrière entre 6 et 7 millions d’entrées pour devenir un des grands succès de l’année.

Cassé

Pour faire remonter la température, il suffit de demander au surfeur jaune Brice de Nice. 

Fidèle à son habitude, Jean Dujardin réussi une nouvelle fois à faire fondre le Box Office, apportant avec lui une chaleur orientale bienfaisante et très attendue.

Un succès de plus pour l’agent « OSS 117 », qui fait adhérer 1 416 948 spectateurs à la cause du président Coty, et relancera certainement les ventes de Jokari cet été.

Le gout du camping

Un avant goût d’été accompagné d’une odeur de barbecue vient également nous réchauffer. Ce qui, après les senteurs égyptiennes, ne peut que nous combler. Les français aiment le camping et le camping le leur rend bien. La comédie de Fabien Onteniente, portée par le slip de Franck Dubosc, s’octroie la 3ème place des meilleurs démarrages de l’année avec 1879 507 spectateurs en  première semaine. 

Devant, on retrouve évidemment « les Bronzés 3 » (3 906 694 entrées en première semaine) et « L’Age de glace 2 » (2 171 870).

Box office en vogue

Globalement, le Box Office est en pleine émulation cette année. Les gros succès de ces trois films cachent en effet un excellent parcours pour bon nombre d’autres productions.

On retiendra parmi eux « la doublure » le nouveau succès de Francis Weber (2 863 179 entrées), « V pour Vendetta » (477 438 spectateurs), « Inside Man » (le plus gros succès de Spike Lee en France avec 901 412 entrées, loin devant « la 25ème heure » et ses 405 351 entrées).

Revers de fortune

A l’inverse, malgré d’excellentes critiques, « les brigades du Tigre » n’ont séduit que 686 433 spectateurs et réalise une petite contre performance. Dans une moindre mesure, « Jean Philippe » séduit 1 225 836 spectateurs, loin de son objectif de « Podium » (3 559 512 entrées).

Nous sommes loin quand même du désastreux « Basic Instinct 2 », qui enregistre tout de même 493 744 entrées, à des années lumières des 4 615 342 entrées du premier volet. 

Quand à « Cabaret Paradis », le film de Shirley et Dino ne fait se déplacer que 152 191 fans du couple. Les autres fans préfèrent certainement les voir à la télévision sur TF1, n’étant certainement pas des habitués des salles obscures…

En pente douce

Dans la série des contre performances, signalons Harrison Ford (on s’en doutait) avec son nième mauvais film d’action « Firewall ». 

Seulement 102 635 entrées, soit son pire résultat au box office français, normal pour un acteur de la soixantaine qui s’évertue à continuer à jouer les mêmes rôles qu’à 20 ans… 

Bruce Willis semble suivre également la même tendance avec « 16 Blocks » (223 432 entrées, son deuxième pire score !) et devrait plutôt penser à se reconvertir dans la musique pour faire des concerts de charité comme Mc Enroe. Cela serait plus utile pour tout le monde…

En perspective

Avec l’approche du festival de Cannes, on peut s’attendre à quelques évènements qui vont faire frémir le Box Office.

La sortie de « Mission Impossible 3 », avec l’improbable ‘’résurrection’’ de Tom Cruise, donne en effet le coup d’envoi de la saison des blockbuster. 

Suivront ainsi « X Men l’affrontement final », « Da Vinci code » et dans une moindre mesure « Marie Antoinette ». Et puis, face à « M : i – 3 », « quatre Etoiles » et « C.R.A.Z.Y. » peuvent par exemple tirer leur épingle du jeu en jouant par exemple sur la qualité d’un scénario…

Regain de forme en fréquentation

Avec tout cela, en mars, la fréquentation a obtenu une progression de 4,7% par rapport à mars 2005, atteignant 14,8 millions d’entrées.

Les trois premiers mois de 2006 marquent ainsi une progression de 15% versus les trois premiers mois de 2005. 

Le cumul des entrées du premier trimestre atteint ainsi 52,03 millions d’entrées.

Du mieux en PDM

La part de marché du cinéma français par rapport au cinéma américain sort renforcée de ces trois mois. 

Par rapport au 1er trimestre de 2005, la part de marché des films français est de 50,9% versus 48,2% l’an dernier. 

De son côté, la part de marché des films américains a atteint 39,4%, versus 43,9% en 2005. 

Des chiffres boostés par les productions (et succès) français, mais à relativiser par rapport aux sorties Blockbuster qui ont déjà eu lieu et qui se profilent à l’horizon.


Rendez vous au prochain numéro pour de nouveaux résultats du box office hexagonal.

Aucun commentaire