LACN n°7 janvier-février 2003 : Travelling avant vers les tournages en cours

Notre petite visite des plateaux de tournage se poursuit ce mois-ci avec, tenez vous bien, une pléiade de grosses pointures, rien que pour vous les filles. C'est vraiment noël !






On commence par un beau gosse sexy

Hugh Grant, que l'on peut voir actuellement à l'affiche de "About a boy", va troquer dès l'an prochain son costume de célibataire égoïste contre celui d'un patron méprisable et arrogant.

Il retrouvera Robert De Niro pour les besoins du tournage de "Rule number three" une comédie produite par la Fox dans laquelle Hugh Grant incarnera un dirigeant d'une entreprise d'armes à feu qui prend un malin plaisir à maltraiter Robert de Niro.

Mais ce qu'il ignore c'est que De niro n'est rien d'autre qu'un tueur à gages qui va bientôt lui rendre la monnaie de sa pièce.

Ce film sera réalisé par Bob Bowman à qui l'on doit également le désastreux "règne du feu". 

Auparavant De Niro aura l'occasion de jouer encore un dur à cuire dans la suite de "mon beau père et moi" ("meet the parents") qui s'intitulera "meet the Fockers" et dont le tournage sera bouclé avant la rentrée.

Du plaisir à la carte… vermeil

On continue avec une duo inédit à l'écran et qui risque de faire des étincelles.

Même s'ils ne sont pas de la toute première fraîcheur (catégorie sexy ugly voire carrément ugly ugly), les deux papy du cinéma US que sont Harvey Keitel et Scott Glenn vont avoir l'occasion de se donner la réplique dans un thriller intitulé "Puerto Vallarta squeeze", histoire de vérifier que l'on fait bien les meilleurs soupes dans les vieux pots.

Le film retracera la cavale d'un ancien agent de la CIA poursuivi jusqu'au Mexique (il y a fort à parier que ce soit jusqu'à Puerto Vallarta…) par ses anciens collègues.

Il est l'œuvre du romancier James Waller à qui l'on doit une autre cavale infernale "sur la route de Madison" adaptée à l'écran par le toujours jeune Clint Eastwood.

C'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace

Un vieux sexy à la recherche de sa jeunesse perdue, voilà un peu comment on pourrait définir aujourd'hui Mel Gibson depuis sa piètre prestation dans le désastreux "Signs", l'insignifiant film de Night Shayamalan.

Du coup, après ce revers, Mel tente de revenir au devant de la scène en se refaisant une jeunesse dans un rôle qu'il maîtrise mieux.

On devrait donc le retrouver dans, accrochez vous, "Mad Max 4", histoire de donner un nouveau souffle à sa carrière et surtout à son compte en banque…

Il y a plus de 17 ans que l'on n'attendait vraiment plus le quatrième volet de cette saga post-apocalyptique… 

Pour ceux qui auraient zappé les 20 dernières années, rappelons juste que Mad Max (il s'agit de Max Rockatansky mais cela faisait ringard de donner comme titre Mad Max Rockatansky) est né en 1979 au moment du second choc pétrolier et de la chasse anti-gaspi, que Mad Max 2 est arrivé en 1981 en même temps que la gauche au pouvoir et que Mad Max 3 ("au delà du dôme du tonnerre") a clôt la trilogie du samedi en 1985 au moment où le Rainbow Warrior coulait à pic.

Le tournage de l'épisode 4 intitulé "Fury road" s'effectuera sous l'égide de la Fox et débutera en mai 2003.

D'ici là, les dernières touches seront données au scénario qui aujourd'hui est l'œuvre de George Miller, responsable de l'extraordinaire aventure de "Babe, le cochon dans la ville" et qui se chargera également de la réalisation…

D'ici là, Mel aura tout le temps de peaufiner sa forme physique en faisant ses 20 pompes quotidiennes.

(NDLR : FURY ROAD est finalement sorti en 2015 avec avec Tom Hardy et Charlize Theron aux commandes. Un film que je vous recommande.)


On en rêvait, Rocky l'a fait !

Eh oui, eh oui, il est grand, beau et fort, un vrai Jean Valjean, et il sera bientôt sur vos écrans.

Lui, c'est Sylvester Stallone, le plus grand acteur de son temps, qui va renfiler le short et les gants de Rocky Balboa, exhiber ses muscles, et qui va pouvoir déchaîner les foules et le box office...

Non vous ne rêvez pas, on retrouvera bien Rocky sur les rings dans un sixième opus de la saga (pour une parodie de Papy fait de la résistance ?).

Rocky 6 sera tourné l'an prochain sous la houlette des studios de la MGM.

Dans ce nouvel épisode, on devrait voir un Rocky un peu ramoli et surtout fauché, devenu éducateur pour jeunes dans une salle de boxe.

Un Rocky sensible qui dispense toujours la bonne parole à coups de crochets du gauche bien sentis.

Mais cette fois, il serait obligé de remonter sur les rings pour trouver les fonds nécessaires à l'opération de sa femme Adrian (on dit Adriaaaaaannnnnnnnnnn) gravement malade.

Une opération coûteuse et pas remboursée par la sécu. C'est l'occasion pour Sylvester de camper un Rocky au ton plus modeste et spirituel…

Pour l'instant on ignore qui se chargera de la réalisation (on pense a Sylvester himself) et qui sera le prochain adversaire de notre champion sur pellicule.

Pour mémoire, rappelons que les précédents adversaires de Rocky étaient Appolo Creed (Carl Weathers dans R1 et R2), Clubber Lang (Mister T dans R3), le vilain russe Ivan Drago (Dolph Lundgren dans R4) qui aurait pu faire la couverture de têtu façon Pierre et Gilles, et Tommy Gunn (R5).

A noter que le scénario est une pâle copie de celui de "Yamakasi" dans lequel on voyait des jeunes de banlieue quitter leur MJC et sauter par dessus les toits pour récupérer l'argent nécessaire à l'opération coûteuse du petit Djamel Djellaba.


Un peu de cervelle avec mes muscles, s'il vous plaît

Houla, mais c'est un numéro avec plein de testosterone d'hommes mûrs et sexy, les filles.. C'est un peu Noël...

Tant qu'on y est, on va continuer avec un acteur qui perd ses cheveux. Kevin Spacey va faire le vieux beau à Las Vegas dans une comédie intitulée "bringing down the house".

Kevin interprètera un professeur du MIT et ses neurones pris par le démon du jeu et qui entraîne un groupe d'étudiant à compter les cartes.

Ceux ci mettent en pratique cette technique de tricherie pour gagner des millions. Le tournage de cette production MGM débutera fin 2003.

En attendant les fans retrouveront Kevin dans un drame traitant de la peine de mort et intitulé "The life of David Gale" prévu sur nos écrans le 12 mars prochain.


Un super acteur super héros c’est super

Un peu plus jeune, plus bodybuildé et surtout intégralement bronzé, on retrouvera Wesley Snipes dans un registre totalement nouveau pour lui ; le drame sentimental d'action thriller de science fiction… 

Wesley ne peut s'empêcher de replonger dans ses premières amours et, après Blade 1 et 2, le revoilà dans un rôle SF.

Il interprètera un homme aux super pouvoirs dans un film écrit et réalisé par Zak Penn, le scénariste de "behind enemy lines" (en territoire ennemi) ce qui est un gage de… bref, l'histoire mettra en scène un homme amnésique qui tente de recouvrer la mémoire.

Ce qui est novateur par rapport aux autres scénarii de ce genre, c'est que cette fois notre héros va découvrir au cours de sa quête qu'il est doté de super pouvoirs et qu'un tueur qui connaît la puissance de ses pouvoirs est à ses trousses…

Et une fois n'est pas coutume, une subtilité supplémentaire du scénario fait se dérouler l'action dans un futur indéterminé ! Tournage prévu mi 2003.


Will Smith a encore du bide

Restons dans la SF bas de gamme avec également un habitué du genre : Après 3 navets consécutifs (Independance day + MIB 1 et 2, sans compter les autres…), Will Smith est sur le point d'accepter de rejoindre le tournage de "i, robot", un thriller futuriste tiré du roman prise de tête d'Isaac Asimov "les robots", ré-adapté par le scénariste de "Final Fantasy, les créatures de l'esprit" et produit par la Fox.

L'action se déroulera en 2058 lorsqu'un robot est accusé (à tord ?) d'un meurtre atroce (qu'il n'a pas commis ?).

Will Smith est désigné pour mener l'enquête (en 2058 Derrick et Columbo sont un peu morts) car ce meurtre risque de remettre en cause l'harmonie fragile entre les hommes et les robots. Début du tournage à partir d'avril 2003.


Tu t'appelleras Musclor et Motosonic sera ton véhicule

A l'instar de l'indigeste "Pacte des loups", il va falloir ranger son cerveau au vestiaire avant d'aller voir le prochain défi cinématographique dans lequel se lancera Christophe Gans.

Monsieur Starfix s'attaquera en effet à un mythe de la BD des années Pif Gadget en adaptant à l'écran la vie et l'œuvre de Rahan, fils de Crao.

On ignore si Christophe Lambert a été approché pour incarner le rôle à l'écran, toujours est-il qu'il faudra bien amortir les décors et le monstre de papier mâché apparu dans le "pacte des loups", c'est pourquoi il a pensé à ce héros Rahan-versant… 

Mais avant cela, Christophe Gans devra d'abord boucler l'adaptation d'un autre grand intellectuel contemporain, à savoir Bob Morane dont le tournage doit débuter dans quelques jours en Asie.


La suite au prochain numéro

Un autre stakhanoviste de la réalisation va tenter également de se réapproprier un filon de la BD. Mais cette fois la barre est placée nettement plus haut.

Gérard Jugnot succèdera en effet à Alain Chabat pour réaliser la prochaine adaptation ciné d'une aventure d'Astérix et Obélix, en l'occurrence Astérix en Hispania.

Il s'agira de faire aussi bien que l'immense succès d'"Astérix et Cléopâtre", ce qui n'est pas gagné tellement le précédent opus a drainé d'entrées en salle.

Jusqu'à présent on ignore si les rôles principaux seront repris par Clavier et Depardieu, il faut dire qu'ils étaient avantageusement insignifiants dans la version Chabat.

Alain Chabat justement va se lancer prochainement dans un nouveau délire avec ses potes. 

Il va en effet réaliser le premier long des "Robins des bois" intitulé "RRRrrrr". Projet à suivre et attendu avec impatience. 


Le village dans les nuages

On fini avec un projet également très attendu, c'est celui de Hayao Miyazaki, l'auteur du sublime "Voyage de Chihiro" (sorti depuis décembre en DVD), et dont on reparlera à n'en pas douter avant, pendant et après les Oscars 2003.

Le maître de l'animation japonaise va à nouveau nous faire rêver dans son prochain projet qui s'intitulera "Howl's moving castle" dans lequel on retrouvera sa poésie habituelle.

Ce film est tiré d'un roman de Diane Wyne Jones et relate les aventures d'une jeune fille transformée en vieille dame après un maléfice jeté par une puissante sorcière.

La sortie japonaise est prévue en 2004 et encore indéterminée en France.

En attendant, précipitez vous en salle dès le 15 janvier prochain pour voir "Le château dans le ciel", son premier long sorti en 1986 au Japon.



Voilà, c'est tout pour notre petit du travelling …

Aucun commentaire