LACN n°6 novembre-décembre 2002 : Panoramic sur la chute libre du box office français

Après un été discret, ou en est le box office français ? Moribond semble être ce qui reflète le mieux la réalité…



Le grand perdant de l'été

Le cinéma français est en effet le grand perdant du match de l'été, le box office ayant été outrageusement dominé comme toujours par les productions étrangères.

Trois titres se sont notamment imposés auprès du public ; "Ice age", "Scooby Doo"et "Men in black 2", précédant "Lilo & Stitch", ce qui semble tendre à la baisse les goûts des spectateurs estivaux…

Faute de films attractifs, la part de marché des films français n'a cessé de s'effondrer au fil des semaines, atteignant avec 9% son plus bas niveau dans la semaine du 7 au 13 août au cours de la sortie de "Men in black 2".

C'est "l'auberge espagnole" sorti le 19 juin qui a empêché au cinéma français de sombrer encore plus bas.

Des sorties comme "cravate club", "Bloody Mallory", "Requiem", "le nouveau Jean Claude", "la sirène rouge" ou "Monique" sont en effet pratiquement passé inaperçus.

Au global après cet été, la part de marché des films français est passée de 42% à 37%.



Bad company

Au mois de septembre, la fréquentation cinématographique atteint 9.16 millions d’entrées, soit 26.7% de moins qu’en septembre 2001.

Les entrées cumulées sur les 9 premiers mois de 2002 se montent à 134 millions, soit une progression de 0,6 % par rapport aux 9 premiers mois de 2001.

Sur les 12 derniers mois écoulés, la hausse de la fréquentation est estimée à 5,4 %, pour atteindre 186.6 millions d’entrées. 



Fréquentation totale
(millions d’entrées)
2002
2001
Evolution 2002/2001(%)
Premier trimestre
54,77
56,81
- 3,6
Deuxième trimestre
44,79
38,58
+ 16,1
Juillet
12,29
11,77
+ 4,4
Août
13,06
13,61
- 4,4
Septembre
9,16
12,49
- 26,7
Neuf premiers mois
134,06
133,25
+ 0,6
Année glissante
(de octobre n-1 à septembre n)
186,62
177,13
+5,4
Source : CNC - Service des études, des statistiques et de la prospective


C'est de pire en pire

La part de marché des films français est estimée à 48,8 % en septembre 2002 contre 46,8 % en septembre 2001.

En revanche, sur les 9 premiers mois de 2002, elle était estimée à 37,4 % contre 43,6 % sur les 9 premiers  mois de 2001.

En septembre, la part de marché du cinéma US a atteint 44,5 % contre 51, 4 % en septembre 2001.

Au cours des 9 premiers mois de 2002, elle est estimée à 51,4 % contre 49.5 % en 2001.

Sur les 12 derniers mois, en année glissante, la part de marché des films français est estimée à 37%.

Mais cette lente descente aux enfers n'est pas prête de s'arrêter.

La sortie de "Taxi 3" semble hélas être le seule rempart du cinéma français face aux grosses cartouches américaines que sont "James Bond", "Harry Potter" et le seigneur des anneaux. Vu le niveau, c'est peu dire que ce n'est pas gagné.



Parts de marché (%)
Films Français
Films américains

2002
2001
2002
2001
Neuf premiers mois
37,4
43,6
51,4
47,5
Année glissante
(de octobre n-1 à septembre n)
37,0
38,5
49,2
51,4
Source : CNC - Service des études, des statistiques et de la prospective


Allez, on fini par quelques brèves.

Adieu Film Office bonjour H2F

H2F, autrement dit Hachette Filipacchi Films.

C'est l'appellation que prendra désormais Film Office Editions dès le mois de novembre.

Ce changement de nom s'inscrit dans le redéploiement de la marque au sein du groupe Hachette Filipacchi Médias mais ne change en rien la mission de l'ex Film Office ; acquisition de droits auprès de producteurs indépendants et leur exploitation dans le domaine cinéma, vidéo et télévision, même si la vidéo reste l'activité principale et représente les 2/3 du chiffre d'affaires de l'entité.

Le catalogue H2F comprends les droits de 400 films depuis 2001, surtout des films de genre et d'auteurs dont la vidéo de "8 Femmes" de François Ozon qui sortira le 8 novembre 2002 sous l'étiquette H2F.

SAGA !

La saga TF1-Miramax-TFM continue.

La nouvelle structure de distribution commune à l'américain Miramax et au français TF1 Cinéma a présenté son Line Up 2002-2003 avec pour l'instant 25 films en prévision.

Un line up aux accents US avec 19 productions Miramax et 6 TF1.

A commencer par le dernier long de Steven Soderbergh, le désastreux "Full Frontal" sorti le 2 octobre dernier.

A venir, de grosses cartouches aussi avec "the hours" de Stephen Daldry le réalisateur de Billy Elliot, "confession of a dangerous mind" la première réalisation de Georges Clooney ainsi que le dernier Tarantino "Kill Bill" avec Uma Thurman.

Du côté de TF1, le premier test sera à mettre au compte de "bienvenue chez les Rozes" avec Carol Bouquet et le petit Lorant Deutsch.

La BNP coiffe Vivendi

Du coup ça va aller encore moins fort du côté de chez Vivendi.

Jusque là, la firme de JR Fourtout possédait 40% du capital d'UGC.

Désormais elle devient l'actionnaire majoritaire malgré elle puisqu'elle a dû racheter les parts que détenait BNP Paribas qui a fait valoir son option de vente juste avant Vivendi.

Du coup Vivendi doit maintenant verser 50 millions d'Euros à BNP Paribas pour ses actions UGC alors même qu'elle voulait les céder.

Cela n'arrange pas les affaires de Vivendi toujours à la recherche de cash et qui pourrait revendre les studios allemands de Babelsberg actuellement en difficulté et qui n'arrivent pas à attirer de gros projets américains et européens.

Ceux-ci préfèrent sans doute la douceur du soleil de Marrakech où des studios neufs vont y être ouverts en 2004 à l'initiative de Djamel Debbouze et Alex Berger (ancien PDG de Vivendi net).

Le Maroc compte déjà 4 grands studios avec entre autre Ouarzazate et Casablanca ou ont été tournés Laurence d'Arabie, Astérix mission Cléopâtre et la chute du faucon noir. 



Aucun commentaire