LACN n°5 septembre-octobre 2002 : Focus sur monsieur cinéma 2001

Comme chacun sait, LACN adore se pencher sur la fréquentation ciné…on y peut rien, c'est maladif. A chaque numéro on y a droit. A tel point qu'on peut se demander s'il n'y a pas un problème quelque part. Evidemment on va encore en remettre une couche aujourd'hui…



Un petit coup d'œil sur la fréquentation 

Si vous avez dévoré les numéros précédents vous n'êtes pas sans savoir que l'année 2001 a été exceptionnelle au cinéma.

En terme de fréquentation ce ne sont pas moins de 185 millions d'entrées que l'on a pu recenser, et pas moins de 58.8% des français se sont rendu au cinéma l'an dernier.

Cette tendance à la hausse s'est retrouvé dans la plupart des pays européens qui ont vu en moyenne les entrées augmenter de 10% (Royaume Uni, Italie, Espagne, Allemagne).


Mais qui se cache derrière monsieur cinéma ?

En France, la fréquentation est surtout l'affaire des habitués qui réalisent 78% des entrées l'an dernier, en progression de 10% par rapport à 2000.

En 2001, les hommes réalisent davantage d’entrées en salles (51,2 %) que les femmes (48,8 %).

Les femmes, qui forment 51,6 % de la population française, représentent 52 % des spectateurs. Leur proportion dans le public progresse (49,3 % en 2000).

Les habitués, on en retrouve de plus en plus grâce aux formules d'abonnement illimité qui drainent essentiellement les aficionados.

On compte parmi eux les assidus (plus d'une fois par semaine) et les réguliers (plus d'une fois par mois).

Quant aux occasionnels (au moins une fois par an), ils peuvent aller se rhabiller. 




Qui sont les habitués ?

Par rapport à la moyenne des spectateurs présents dans les salles et surtout par rapport à la population française moyenne, les habitués sont constitués essentiellement de 11-35 ans.

On retrouve aussi essentiellement des catégories socioprofessionnelles supérieures dans les salles obscures.



Prime à la jeunesse

Le cinéma touche surtout les Français les plus jeunes. Plus de 89 % des 11 - 24 ans sont allés au moins une fois au cinéma en 2001.

La pénétration dépasse même 92 % chez les 20 - 24 ans. Au total, les moins de 25 ans représentent 36,8 % des spectateurs et réalisent 39,3 % des entrées. 

Comme les années précédentes, le public des jeunes adultes est le plus assidu : les 20 - 24 ans sont allés plus de 8 fois dans l’année au cinéma.

Cependant, les plus de 35 ans constituent près de 48 % du public et 44 % des entrées en salles ; la pratique du cinéma ne se limite donc pas aux plus jeunes.

Des spectateurs de plus en plus assidus

En moyenne, chaque spectateur est allé 5,6 fois au cinéma en 2001, contre 5,2 fois en 2000. Ce taux est l’un des plus élevés d’Europe.

Il résulte de la part relativement importante des spectateurs fidèles (assidus ou réguliers) dans le public des salles.

Les Français sont de plus en plus nombreux à aller régulièrement au cinéma, puisque le nombre d’habitués a sensiblement progressé ces dernières années (ils formaient 32,6 % des spectateurs en 1994).

Par contre ils vont davantage voir des bouses US que des films intello et chiants cannois. On se demande pourquoi.


Aucun commentaire