LACN n°4 juillet-août 2002 : Hors champ sur la case de l'oncle Sam

Aujourd'hui, on s'offre quelques petites news de mon oncle d’Amérique…





Aistaireuxeu and obeuleuxeu

Fort de ses 14 millions d'entrées en France ''Astérix & Obélix mission Cléopâtre'' se lance à l'assaut des box office internationaux et a débarqué au Québec le 31 mai dernier sur 92 écrans.

Le film d'Alain Chabat a engrangé en quelques jours pas moins de 630 000 dollars de recettes.

Même si le spectateur québécois moyen passe à côté de certaines références purement nullesques, le film est servi par des critiques plutôt flatteuses et semble voué à une carrière prometteuse outre atlantique.

Il sortira à l'automne aux Etats-Unis. A suivre …

Harrison est trop Ford

Encore une récompense pour Harrison Ford ! Le sexagénaire le plus sexy du cinéma US s'est vu récompensé par l'Harvard Medical School's Center for Health and the Global Environment, (excusez du peu…) pour son action dans la lutte pour la sauvegarde de la faune et de la flore dans le monde.

Pour la petite histoire, Harrison est en effet le narrateur du film IMAX projeté dans l'aquarium du centre, intitulé ''Lost World : Life in the balance'' et qui détaille la bio diversité des régions polaires et tropicales, avant leur disparition.

Envole-moi

Fini les films soporifiques ou déjà vus et revus ! Nous aurons bientôt le choix de la programmation dans les avions ! Enfin, nous, plutôt les voyageurs américains dans un premier temps…

Deux sociétés américaines Pocket PC Films et nREACH ont en effet mis au point un procédé permettant de télécharger via des bornes numériques disponibles dans les aéroports des films ou des jeux vidéo sur des ordinateurs de poche personnels ou disponibles dans les avions.

Cette alternative aux films projetés en avion est actuellement à l'étude au niveau américain, et pourrait être testée dès la rentrée.

La seule inconnue réside dans le prix de vente du service proposé…

Un coup de speed

Spider man a fait un carton au box office US, amassant en seulement trois jours 114 millions de dollars de recettes.

C'est le premier film à avoir dépassé la barre symbolique des 100 millions au cours de son premier week end d'exploitation.

Le vengeur masqué pulvérise ainsi ses pires ennemis qui avaient eu besoin de 5 jours pour arriver au même résultat.

Et il n'aura fallu que 9 jour a spider man pour engranger dans sa toile 200 millions de dollars (contre 13 jours pour ses deux principaux rivaux). Au total en dix jours le super héros a rapporté 223 millions, de quoi amortir l'investissement initial de 120 millions et les quelque 50 millions de dépenses pour la promotion.

A noter que pour une grand partie, Le film a profité d'un bouche à oreille très positif et d'un combinaison écrasante de 3 615 cinémas et de 7500 copies.

Le voilà donc bien parti pour accrocher d'autres record à sa toile.

Aucun commentaire